GameTrip : jeux vidéo oldies, tests, dossiers, vidéos...

Dossier / l'univers des oldies

Le rugby et les jeux vidéo

Le rugby et les jeux vidéo

On ne parle que d'eux en ce moment: les rugbymen. Et de leur sport aussi, le rugby. Nous, on surfe sur la vague et on vous concocte un dossier, oui, on est comme ça, ne nous remerciez pas. Alors, à défaut de vous expliquer les règles en détails, nous nous étalerons plutôt sur ce qui nous parle davantage: le rugby dans le jeu vidéo. Itinéraire d'un enfant popularisé, lentement mais sûrement.

Torché par Robin Masters, 18 Oct. 2007
Ce dossier a été réalisé en partenariat avec GameHope.com.

Il était une fois...

Le rugby est né dans la bonne ville du même nom en Angleterre. Ce sport a toujours été attaché dans les pays anglo-saxons à l'élite. Pratiqué avant tout dans les universités huppées alors que dans le même temps, en France, nous prenions une autre direction. D'une part parce que pendant très longtemps, l'Ovalie fût surtout une fierté pour le Sud-ouest avec des bastions comme Béziers, Toulouse, le pays basque et quelques petites villes comme Brive ou Toulon pour nous offrir un sport à l'accent chantant. D'autre part parce que dans notre pays, ce sport concerne toutes les couches de la société de ces régions, de l'ouvrier à l'ingénieur, comme un lien social qui unit tous les hommes de nos villages baignés de soleil. Ce sport malgré son aspect violent véhicule des valeurs de respect, de combat et de fraternité. Quel meilleur exemple que la mêlée, tous unis pour affronter dans un geste de force commune huit cents kilos adverses. Le respect, malgré ce qui peut sembler comme un sport violent, c'est aussi celui de l'arbitre, aucune décision n'est contestée ou contestable sous peine d'une aggravation de la sanction. Mine de rien, cette disposition impose le respect aussi bien sur le terrain que dans les tribunes. Espérons que l'évolution médiatique de ce sport conserve ses valeurs.

Vieux motard que j'aimais

Il aura fallu tout de même une Coupe du Monde en France pour que le rugby se popularise enfin, en espérant qu’il ne s’agisse pas d’un pétard mouillé et que toute l’attention retombe aussitôt l’événement terminé. Datant du XIXème siècle, le rugby a toujours eu cette réputation de sport propre malgré la dureté du jeu. Vite éclipsé par le foot, ce sport de tapettes, le rugby a continué son bonhomme de chemin en se trouvant ses propres symboles: la troisième mi-temps, la biscotte, la bière, les Dieux Du Stade, les chiffres romains, puis un tournoi au nom classieux: le Tournoi des 6 nations, cte classe. J’vous jure. Sans oublier le Tri-Nations et depuis vingt ans la Coupe du Monde. Si le rugby est sport national dans bon nombre de grandes nations actuelles (facile, celles qui sont nulles au foot), la France s’est une fois de plus fait remarquée en ne s’y intéressant qu’en 2007, avec un Mondial à domicile. Bande de cons. Maudits français! Par contre, on aime se foutre de la gueule des néo-zélandais et ça, on le fait plutôt bien.

Mmmmhhh, Chabal!!

Et fort heureusement, les développeurs n’ont pas attendu 2007 pour nous faire des jeux vidéo sur ce noble sport. La Super Nintendo accueille le premier jeu de rugby en 1993 suivi par la Megadrive, puis la Playstation et dans les années 2000 Electronic Arts s’y intéresse enfin et nous balance une nouvelle version tous les ans, sans oublier le jeu de management. Si les fans du genre n’avaient d’amour que pour le mythique Jonah Lomu Rugby (sorti en 1997 et le meilleur jeu de rugby à l’heure actuelle), ils ont désormais sous la main des softs d’une réelle qualité, EA régnant une fois de plus en maître. De plus, ils sont faciles à prendre en main et il suffit de connaître les règles pour vraiment s’éclater. Évidemment, il y aura toujours des râleurs pour dire que le sport numéro 1 restera le foot (personne ne compte changer ça, vu ce qu’il est devenu) et qu’au rugby, les règles sont trop compliquées. Cela n’empêche, que c’est beau à voir, c’est un vrai sport d’homme, on ne se froisse pas les chevilles mais on casse des mâchoires, et on en fait même des jeux vidéo, et même qu’ils sont bien.

Revue de tests: historique

6
Blanco World Class Rugby - SNES 1993
«Après quelques heures d’énervement et beaucoup de persévérance, Blanco World Class Rugby se montre rigolo à jouer, à condition de connaître les règles, d’aimer ce sport et de ne pas faire attention aux défauts agaçants. La première simulation de rugby.»
[+] Lire le test
5
International Rugby - Megadrive 1993
«Sorti en 1993 sur Megadrive, c’est à dire dans les temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaîtreuh. La bohèèèèmeuh. Sorti en 1993 disais-je, avant de m’interrompre impoliment, International Rugby est au rugby ce que International Soccer est au football (logique non?). Je parle de ISS, le Deluxe, le vrai, le couillu, le moche.»
[+] Lire le test
9
Jonah Lomu Rugby - PSX, PC, Saturn 1997/1999
«Joueur mythique des All Blacks, Jonah Lomu, le rugbyman au coeur tendre s'est prêté au jeu en participant au développement d'un soft lui étant dédié, sorti à la fin du siècle dernier, ravageant tout sur son passage, et s'imposant comme LA référence encore jamais égalée.»
[+] Lire le test
1
Rugby 2001 - PC 2000
«Lorsqu'on lance le jeu, ça commence par une intro, après, il y a le logo (même pas en 3D). Les menus sont très peu intuitifs, mais j'ai réussi à lancer le jeu après quelques minutes d'exploration et de compréhension. En fait, il ne faut pas cliquer sur OK après avoir sélectionné les équipes, il faut cliquer sur l'icône 'v' verte qui se trouve dessous...»
[+] Lire le test
8
Pro Rugby Manager - PC 2004
«Vous allez me dire, c’est le premier jeu comme ça que je vois, eh bien vous aurez raison car Cyanide nous a pondu THE Bernard Laporte’s simulator. Car, non content d’être un pionnier, ce jeu est réussi!»
[+] Lire le test
8
World Championship Rugby - PS2 2004
«Mais, en 2004, enfin le messie arrive. World Championship Rugby qui se veut non seulement la suite du jeu de Jonah Lomu (Monsieur j’explose-les-défenses quand même) et le jeu officiel de l’équipe d’Angleterre, championne du monde en titre. Excusez du peu!!!»
[+] Lire le test
8
Rugby 2005 - PC 2005
«Et si Rugby 2005 était le premier jeu totalement accessible à ceux qui n'y connaissait rien au ballon oval? Et oui! Un pas a enfin été franchi, et tout le monde peut désormais s’adonner aux joies des plaquages virils, des coups de pieds de dégagement dans les 22 mètres ou des drops...»
[+] Lire le test
7
Rugby Challenge 2006 - PC, PS2, Xbox 2006
«Avoir toutes les licences, c’est bien, être outsider aussi, mais ça n’empêche pas Rugby Challenge 2006 d’être un très bon jeu, sans gros défaut mais sans grosse qualité non plus. Pour un prix attractif, il mérite d’être joué.»
[+] Lire le test
7
Rugby 06 - PC, PS2, Xbox 2006
«Quoi? Un jeu EA sans licence?! On crierait presque au scandale mais après tout, PES, on l’aime avec ou sans licence. Les développeurs ont donc redoublé d’efforts pour nous proposer un jeu attractif et complet. Pour cela rien de plus simple, on mise tout sur le reste.»
[+] Lire le test
6
Rugby 08 - PC, PS2 2007
«Alors, avec l’évènement sportif de cette fin d’année, on ose espérer qu’EA Sports en a profité pour hausser la qualité de son jeu et non pas bâcler le tout pour le vendre le plus vite possible et par conséquent tout miser sur la vitrine.»
[+] Lire le test

Remerciements

Robinsoldier: Comme je ne sais pas ou placer ça, je les mets ici: les remerciements. Je tiens à remercier mes collaborateurs, Jivé pour sa petite patte et pour ses «jarre» d'encouragements, kago, le reste de la team et pour finir moi-même pour avoir réalisé ce dossier. Ci-dessous, l'avis sur le rugby d'un bouseux que vous reconnaîtrez probablement avec sa photo chabalisée faite par la Maîtresse du Monde, à savoir CocoBango. Profitez-en bien. Tranquillement. Naturel, comme on dit.

Jivé: Je tiens à remercier Robinsoldier pour ce beau dossier, l'équipe de GameHope, et son chef Monsieur Tomate pour notre collaboration sur le contenu et la publication.

Conclusion

Bouffer du rugby à toutes les sauces, ça ne peut être mauvais. Le but n’était pas de convaincre les réticents à ce sport mais de rendre hommage à cet art de vivre et surtout à sa présence vidéoludique en pleine évolution. Et vous savez ce qu’on dit: l’Ovalie, c’est pour la vie! Commis par Robin Masters, 18 Oct. 2007

En savoir plus

Vos réactions