GameTrip : jeux vidéo oldies, tests, dossiers, vidéos...

Test / NES

Super Mario Bros. 3 (NES): n'est-ce pas le meilleur?

Super Mario Bros. 3 (NES): n'est-ce pas le meilleur?

Mario, tout le monde connaît. L’emblème, la mascotte de Nintendo, le plus célèbre plombier de l’univers qui fait tout sauf de la plomberie. C’est avec la série des Mario Bros. qu’il s’est affirmé. Le plus beau jeu de plate-forme made in Mario sur la Nes est sans conteste Super Mario Bros. 3.

Mal écrit par Retropulse, 16 Juin 2006
Et oui Mario est de retour. Je ne vais pas vous refaire sa réplique fétiche sur N64 parce qu’on se tromperait d’époque. Nous sommes dans les années 80. Excusez-moi mais les années 80, j’adore ça. Michael Jackson, E.T. l’extraterrestre, Dallas, ma date de naissance bref que des moments forts. Bon la plupart des trucs, je les ai vécu en rediffusion mais je les ai vécu quand même. Et l’un des trucs qui m’a le plus marqué était ma petite Nes toute grise aux pads rectangulaires et aussi les cloques sur mes pauvres pouces.

It’s me… non je déconne, gros

En fait, ce qui plait tout de suite dans un Mario Bros., c’est le temps d’adaptation à la jouabilité et ce gameplay qui ne devient que meilleur avec l’âge, un peu comme le vin. J’ai eu l’occasion d’y rejouer ces derniers jours et j’avais la larme à l’œil. Je me voyais, 14 ans plus tôt en train de tirer et pincer la langue devant mon écran et essayer de faire sauter Mario sur ce putain de nuage. Ca, c’était avant. Lorsqu’on y rejoue avec 14 ans d’expérience vidéo-ludique et de Dualshock derrière on se demande «mais comment j’ai pu tenir ce pad pendant 5h sans décrocher?». Tout compte fait, je l’ai gardé pas loin de 3h sans arrêt si bien que je n’avais même pas envie de reprendre des chips posées gentiment près de mon canapé. Bon je sais, le comparatif est moyen mais j’adore les chips. Et le Mario des années 80 est parfois bien meilleur que les chips de Carrouf.

On prend les mêmes

Et on recommence, mais en mieux. L’histoire se répète. Bowser sème une nouvelle fois la pagaille et n’est pas près de lâcher le steak. Accompagné de ces 7 enfants qui recouvriront 7 niveaux, il sera beaucoup plus difficile pour Mario de sauver sa princesse adorée. Et comme si ça ne suffisait pas, le Royaume Champignon est bouleversé par tous ces rois transformés en animaux et leurs sceptres dérobés par les enfants de ce maudit Bowser. Mario doit à présent nettoyer tout ça en apportant le calme et la paix dans les provinces du royaume. Alléluia.

Raton laveur!

Sorti 3 ans après le fameux Super Mario Bros. qui au passage fut très bien vendu et dont Nintendo était content comme tout, Super Mario Bros. 3 reprend les bases jetées par cet aîné pour en faire un des meilleurs jeux de la Nes, si ce n’est le meilleur. Super Mario Bros a donné naissance à un genre nouveau: les jeux de plate-forme avec une histoire dedans. Super Mario Bros. 3 reprend ce même genre en y ajoutant un gameplay énorme. Le jeu étant basé sur un axe horizontal, il fallait donner à Mario plus d’espace. Quelle idée de génie puisque une nouvelle arme était à portée de notre fameux Mario: le vol. Basé sur un déguisement de raton laveur, Mario est désormais capable de voler en déployant ses bras et en battant de sa queue (hmm…). Et c’est ainsi que le jeu prend une nouvelle dimension, verticale cette fois-ci.

Mais ce n’est pas la seule nouveauté. Il est désormais possible pour Mario de collectionner davantage d’objets le permettant d’évoluer. Il possède désormais un inventaire capable de contenir les fameuses plantes qui lui confèrent le pouvoir de jeter des boules de feu, un déguisement de grenouille pour lui donner plus de liberté dans l’eau et aussi, une flûte capable de le transporter de trois niveaux maxi. En fait, il existe en tout et pour tout 3 flûtes sur lesquelles Mario pourra souffler et serviront en quelque sorte de warp-zones. Il y a bien entendu d’autres objets que je ne citerai pas. Je ne vais pas vous mâcher le travail non plus. Gribouillé par Retropulse, 16 Juin 2006
En conclusion
8

/10

Ce troisième volet de Super Mario Bros. a été LE succès de Nintendo, si bien que le nombre de cartouches vendues est un record inscrit au Guinness Book. Il a su faire face à la nouvelle génération de consoles de Sega, à savoir la Megadrive. Avec la Super Nes en route, il fallait faire durer le succès de Mario. Super Mario World vient alors tout naturellement devancer les éventuels concurrents et sa beauté est plus que splendide.
En perspective
Sur chaque test, l'auteur se pose une ultime question: «avec le recul, aujourd'hui, quel jeu m'a procuré autant de sensation que cet oldie?»Mario c’est Mario. Il est difficile de lui trouver un comparatif et on ne peut en vérité que le comparer à ses prédécesseurs. Ce Super Mario Bros. est le meilleur volet de Mario qu’a connu la Nes, et moi aussi. Allez, je bois à la gloire de Mario!

En savoir plus

Vos réactions