GameTrip : jeux vidéo oldies, tests, dossiers, vidéos

Skate or Die: la vie comme sur des roulettes

  0 avis
Jeu GB | Plates-Formes | Edité par Konami | Sorti en 1991
Voir la fiche
Skate or Die est le nom d’un film français sorti en 2008, film qui n’a d’ailleurs pas eu un grand succès au box-office. Skate or Die c’est aussi le nom d’une saga vidéoludique - n’ayant rien à voir avec le long métrage cité ci-avant – qui a envahi nos NES, Atari ST, et autres Game Boy entre la fin des années 80 et le début des années 90. Vous l’aurez sans doute deviné, le «skate-board» tient une place centrale dans les titres de cette série. L’épisode Game Boy, sorti en 1991, va nous intéresser ici. De son nom complet Skate or die: Bad’n Rad, cet opus se fait remarquer en présentant un concept unique de jeu hybride «plates-formes-skate» fort sympathique.

TLDR

FUN
Concept intéressant
JOUABILITÉ
Gameplay assez bâtard
TECHNIQUE
Sans surprises
NOSTALGIE
Souvenir sympa

Mon niveau favori: les égouts!
Le «skate-board» est une planche munie de 4 petites roues, qui permet de se déplacer sur une surface lisse, principalement dans des lieux urbanisés, mais qui est essentiellement utilisé pour réaliser des figures acrobatiques dans le but d’épater un maximum de jeunes poulettes en rut. Si «skater» est une habitude qui perdure encore chez quelques ados ou certains sportifs de l’extrême, la planche à roulettes a surtout connu son heure de gloire dans les années 80 et 90.

La mode a évidemment envahi nos consoles avec, justement, un pic pendant cette période. Au moins deux grandes séries vidéoludiques ont alors vu le jour: Skate or Die et Tony Hawk. Alors que les titres estampillés Tony Hawk tendent vers l’arcade, la saga Skate or Die propose des jeux qui sont plutôt typés «multi-épreuves». Mais l’arrivée de cette série sur Game Boy fait office de rupture avec la tradition, avec un titre qui sort du lot intitulé Bad’n Rad.

Sale bâtard!

Le rouleau à patisseries.
Imaginez la scène suivante: notre célèbre plombier moustachu à casquette rouge, le dénommé Mario, s’accouplant avec le skateur le plus médiatisé au monde, à savoir Tony Hawk. Résultat du coït? Skate or Die: Bad’n Rad, un jeu de plates-formes/course où l’on se déplace en skate-board.

D’un côté, une bonne moitié des niveaux du jeu ont toutes les caractéristiques du titre de plates-formes classique: l’univers est en 2D, avec une belle vue de profil, on trouve des trous partout mais, heureusement, des plates-formes ont été placées là exprès pour aider à passer au-dessus des trous, des pièges barrent la route, ainsi que des ennemis, et un boss à le fin de chaque level. Les autres niveaux du jeu font plutôt références aux titres de course ou de sportLa petite originalité provient du skate-board, sur lequel on circule.

Les autres niveaux du jeu font plutôt références aux titres de course ou de sport. La vue est dite «du dessus». Le challenge consiste à dévaler une longue piste en skate jusqu’à la ligne d’arrivée, sans mourir transpercé, écrasé, brûlé ou découpé en petits morceaux par l’un des nombreux pièges posés là. Ce côté «bâtard» qui caractérise Bad’n Rad, cette dualité dans le gameplay, se retrouve par ailleurs dans les musiques à mi-chemin entre mélodies de jeux de plates-formes et pistes rythmées de jeux de sport.

Blood and Asphalt

Mais où est Batman? Il est à la maison, il lave ses collants!
Tout commence par une petite promenade en ville. On évite quelques pots de fleurs tombés d’immeubles, deux ou trois bidons d’huiles lancés à vive allure, on saute par-dessus des trous sans fond, puis on castagne du loubard (années 90 obligent) avant d’entrer dans un magasin de jouets. Voici, à peu de choses près le 1er niveau du jeu. Mais si l’odeur de l’asphalte ne vous convient pas, je vous invite à suivre Jean Pierre Foucault en switchant ce niveau pour passer directement au second qui propose de déambuler sur une plage californienne…

Hé oui… Comme dans un Megaman, il est possible de choisir d’entrée le level que l’on souhaite arpenter. Sur un total de 7, les 4 premiers sont sélectionnables, et il n’est pas indispensable de tout parcourir pour terminer le jeu. En effet, il suffit de choisir directement le 4ème niveau pour enchainer jusqu’à la fin. Si cette solution réjouira dans un premier temps la poule mouillée ou le ridicule casual-gamer, ceux-ci déchanteront vite tant la difficulté du titre peut être déroutante pour les néophytes – surtout en ce qui concerne les derniers passages. Bad’n rad fait en effet partie de ces jeux qu’il faut connaître par cœur pour pouvoir en voir le bout… Genre: «Alors là après le pêcheur il faut que je me cale à gauche […] au 2ème trait sur le sol je saute au-dessus du bidon […] M@%*e! J’ai loupé le fromage!!!»

Steps

Sauter, s’accroupir, passer à gauche, passer à droite, sauter, s’accroupir… Les actions possibles dans Bad’n Rad ne sont pas très variées mais les boutons de votre Game Boy en prendront un coup tant la fréquence des mouvements est élevée. Pas une minute de répit, surtout en ce qui concerne les phases de jeu vues de haut où il est fortement déconseillé de faire une pause: si ce n’est pas un super-copter harponneur (sûrement pour la pêche en haute mer) qui vient vous asticoter la caboche, c’est sûrement le méga rouleau compresseur qui vous collera aux fesses jusqu’à faire de vous une crêpe Suzette… Pas le droit alors de se prendre un mur ou une flaque d’eau. C’est ça l’esprit Skate or Die! - Torché le 21/05/2009 à 10h12 par samcarredas.
La péroraison
Bad'n Rad est un jeu 2 en 1 qui, à défaut de laver votre linge tout en l’adoucissant, vous scotchera quelques bonnes grosses heures bien grisantes. Et quand on croit qu’il n’y a plus rien à faire, y’en a encore. On retourne bien volontiers se re-taper un petit niveau de plates-formes ou de descente ne serait-ce que pour vérifier ses réflexes… Réflexes ô combien nécessaires pour espérer voir l’écran de fin.
Futur en tailleur
Sur chaque test, l'auteur se met en tailleur pour se poser une ultime question: «avec le recul, aujourd'hui, quel jeu m'a procuré autant de sensation que cet oldie?» Bad’n Rad ressemble visuellement à ses homologues Skate or Die mais se distingue par son mode de jeu. Le titre a, en outre, quelque chose de… Tennessee… Non c’est pas ça… Quelque chose de Paperboy, notamment pour les phases de descente. Mais aujourd’hui on ne trouve pas d’équivalent. De toutes façons y’a plus d’imagination, les jeunes d’aujourd’hui ils ne jouent qu’à des jeux de guerre… Ah… C’était tellement mieux avant… Blablablabla...
Le verdict
Jeu GB | Plates-Formes | Edité par Konami | Sorti en 1991
Voir la fiche
7
10