GameTrip : jeux vidéo oldies, tests, dossiers, vidéos

Dungeon Master: l'héroic-fantasy avec une grande hache

  0 avis
Jeu PC | Action | Edité par FTL Games | Sorti en 1988
Voir la fiche
Tout commence dans l'obscure arrière salle d'un laboratoire de magie. Vous, Theron, jeune serviteur du puissant mage Lord Grey, assistez à la tentative de votre maître d'entrer en possession de la gemme du pouvoir. Cette dernière est la source de toute vie sur cette planète. Mais la tentative tourne mal et l'âme du puissant mage se divise en deux parties. La première, Librasulus qui est la forme du bien tandis que Lord Chaos qui est la deuxième entité est enfermée dans une énorme tour dont il ne doit pas s'échapper.

TLDR

FUN
Très varié
JOUABILITÉ
Innovant
TECHNIQUE
Bonjour la 3D
NOSTALGIE
Premier du genre
Librasulus vous charge de former une équipe et de renvoyer la partie obscure de son être dans l'au-delà. Pour cela, il vous faudra retrouver le bâton magique appelé «Firestaff» et d'enfermer le Malin grâce au sort «Flux Cage» dans des cages magiques pour ensuite fusionner son entité avec celle de votre nouveau maître.

L'inventaire.
C'est le point de départ d'une aventure dont il est difficile de ne pas en garder un très long souvenir. Car le jeu de FTL Games est un hit qui dépasse de loin ce qui était possible de voir à l'époque. Mais avant de se lancer, il faudra bien choisir les aventuriers qui vous accompagneront. Surtout faites attention, les combattants qui n'ont pas de magie, ne pourront avoir de la mana qu'à partir d'un niveau très avancé et quoi qu'il en soit avec une très faible quantité même au niveau Maître. Alors, choisissez bien car l'aventure est corsée! (ndlr: ahaa, espèce de Corse.)

Avant Doom, avant tout le monde

Une niche et un sort.
Les jeux de l'époque étaient, en particulier pour les RPG et les jeux d'aventures, à base d'écran fixe où l'on devait agir en fonction des indications affichées. La révolution de FTL Games sera de proposer pour la première fois un jeu en 3D se déroulant dans des couloirs avec une animation en continue. Un véritable tour de force qui donnera l'idée à id Software de développer son Doom.

Vous serez donc plongés dans un donjon qui vous réserve de nombreuses surprises. Tout d'abord, les pièges sont nombreux. Ils sont, pour la plupart, activés par des trappes. Cela va de la simple ouverture qui vous fait tomber quelques niveaux plus bas, à la boule de feu qui vous arrive dessus. Mais les mécanismes servent aussi à l'ouverture des portes ou encore à accéder à une autre zone grâce à des téléporteurs magiques. Plus vous avancerez et plus les mécanismes seront tordus. Certains étant même mélangés avec des murs magiques!Le gameplay apporte pour l'époque un énorme lot de nouveautés Un vrai casse-tête chinois qui mettra vos nerfs à rudes épreuves.

Pour vous compliquer la tâche, mais aussi pour notre plus grand plaisir, il y aura un bon nombre d'énigmes à trouver. Elles se présentent la plupart du temps sous la forme de niche vide à côté de laquelle se trouve une petite phrase toujours ésotérique pour vous indiquer l'objet que vous devez mettre dans celle-ci. D'ailleurs, petite astuce, si l'objet ne disparaît pas après l'ouverture du passage suivant, c'est que vous pouvez le récupérer. Comme toujours dans ce genre d'aventure, il faudra trouver des clés et encore des clés...

Ro - Thé donne un sort magique

Un groupe pas trop ennuyeux.
Le gameplay aussi apporte pour l'époque son énorme lot de nouveautés. Pour lancer les sorts magiques, il n'est pas nécessaire d'atteindre forcément un niveau. Il faut avant tout connaître l'enchaînement des runes. Celles-ci se présentent sous quatre formes. La première concerne la puissance, la seconde l'influence, puis la troisième la forme et pour finir l'alignement. Certains sorts n'ont besoin que de deux runes, mais il va de soit que plus les sorts deviennent complexes et plus vous devrez les combiner. On les trouve au fur et à mesure de l'aventure dans des parchemins. Rien n'empêche, si vous les connaissez, de les utiliser auparavant. N'en abusez pas trop tout de même, car le jeu se révèlera un peu trop simple.

Quoique côté difficulté, même si celle de Dungeon Master est très loin de celle de sa suite, Chaos Strikes Back, elle atteint déjà des niveaux bien inconnus. Il ne sera pas rare d'entrer dans une pièce et de se retrouver bloqué sur une plaque qui génère des monstres en permanence. De plus, vos combattants, même s'ils montent régulièrement de niveaux, ne sont pas des surhommes et finiront vite en sac d'os si vous ne trouvez pas une solution rapide pour vous extirper. Cumulez le plus vite possible des attaques magiques, avec des coups aux corps à corps, sans oublier de remplir des fioles avec des potions de soin. Les sorts de prêtes fonctionnant de la même manière que pour la sorcellerie, en utilisant les runes. Passionnant, n'est-il pas? - Torché le 24/07/2006 à 9h56 par kago.
La péroraison
L'année 1987 sera celle de la consécration pour FTL Games avec ce qui restera le meilleur jeu de sa jeune existence car malheureusement ce studio n'aura pas une production très importante. Quoi qu'il en soit avec Dungeon Master, ils révolutionnent le genre du RPG tout en offrant une orientation plus action et surtout dans des niveaux encore aujourd'hui de toute beauté. Un must, un hit, la gloire éternelle...
Futur en tailleur
Sur chaque test, l'auteur se met en tailleur pour se poser une ultime question: «avec le recul, aujourd'hui, quel jeu m'a procuré autant de sensation que cet oldie?» Même si Bloodwych est une référence dans le domaine, Dungeon Master par son antériorité et son excellence reste le maître de l'époque.
Le verdict
Jeu PC | Action | Edité par FTL Games | Sorti en 1988
Voir la fiche
8
10