GameTrip : jeux vidéo oldies, tests, dossiers, vidéos...

Test / Megadrive

Duke Nukem 3D (PC, N64, Saturn, Megadrive): time to kick ass and chew bubble gum

Duke Nukem 3D (PC, N64, Saturn, Megadrive): time to kick ass and chew bubble gum

Il y a eu Schwarzenegger dans le genre costaud sans peur, mais pour le cinéma. Dans le jeu vidéo, on a eu mieux. Un blondinet baraqué, avec des lunettes et qui a toujours un billet sur lui au cas où il croiserait une jeune strip-teaseuse prête à secouer ses gros tétés. Il aime le porc, le porc mort. Il se nomme Duke Nukem.

Torché par Robin Masters, 02 Août 2007
Waouh! La terre est envahie par des méchants sangliers et des monstres pas jolis. Duke va devoir faire le grand nettoyage et à côté de lui, Rambo et Schwarzi auront l’air de petites pucelles. Avez-vous connu Duke Nukem 1 et 2? Il s’agissait tout bonnement de jeux de plate-formes un peu naïfs ayant moyennement marché lors de leurs sorties respectives. Fini la plate-forme dans DN3D, on passe en vue subjective et l’univers qui nous entoure est résolument plus adulte. Des strip-teaseuses qui montrent leurs seins, du sang, des insultes, de la débauche, du rock’n’roll et un humour très noir. Je me rends soudainement compte de certaines choses. J’ai découvert ce jeu à l’âge de 11 ans. Et je me vois aujourd’hui. Ah mais je comprends TOUT! Duke Nukem 3D en est la cause! La cause de mon état de cinglé! Oh yeah, quelle illumination!

Qui aime le saucisson?

Du sanglier, vous allez en dégommer dans DN3D. Et vous serez assurément bien armé. Flingues, fusil à pompe, mitraillettes, grenades, bazooka, un armement lourd pour faire des trous dans tout ce qui bouge et qui grogne. Le gameplay a également fait son succès. Vous avancez, tirez, regardez autour de vous, vous tirez, ce n’est pas bien sorcier. L’immersion est totale, vous combattez sur Terre dans divers lieux, plus ou moins fréquentables, comme une boîte de strip-tease, un cinéma porno, une prison, la faille de San Andreas qui s’agrandira après votre passage. Autant vous le dire, c’est décalé à souhait.

Avec du recul, il est encore meilleur

L’esprit du jeu en fait sa force, son cheval de bataille. Duke n’est jamais à court de vannes, d’humour noir et quand on prête l’oreille et qu’on ouvre bien les yeux, on remarque plein de références cinématographiques par exemple: Alien, Terminator, Star Wars, Indiana Jones, 2001 et même Star Trek. Ca parle même de l’affaire O.J. Simpson, grande actualité du moment, et de Doom. Y rejouer aujourd’hui avec un esprit plus adulte nous fait encore plus apprécier le soft de 3D Realms, on comprend mieux le cynisme, l’humour, les références et l’univers loufoque. Commis par Robin Masters, 02 Août 2007
En conclusion
9

/10

Vous l’aurez compris, Duke Nukem 3D est une bombe. L’esprit du héros, des développeurs se fait ressentir, l’humour noir fait du bien par là où il passe. La vie ne vaut d’être vécu sans une partie de DN3D. Et rien que pour le Jetpack, il faut y jouer. Et je ne tricherais pas en vous parlant des armes, des ennemis, de l’humour et du pied que l’on prend à chaque partie, ce serait trop cruel. JOUEZ-Y MERDE!
En perspective
Sur chaque test, l'auteur se pose une ultime question: «avec le recul, aujourd'hui, quel jeu m'a procuré autant de sensation que cet oldie?»Alors, de comparable à Duke Nukem 3D, il n’y a rien eu. Il n’y aura que sa suite qui pourra reprendre le flambeau. Mais proche de Duke Nukem 3D, je ne vois que Redneck Rampage.

En savoir plus

Vos réactions