GameTrip : jeux vidéo oldies, tests, dossiers, vidéos

Teenage Mutant Hero Turtles: un jeu qui a du Krang

  0 avis
Jeu NES | Action | Edité par Konami | Sorti en 1990
Voir la fiche
«Le plus fort c’est de loin Leonardo, parce qu’il a des sabres. Toi tu préfères Raphaël parce que c’est la seule figurine que t’as, parce que tes parents t’aiment pas alors arrête de m’embêter.»

TLDR

FUN
Fidèle à la série
JOUABILITÉ
Un des plus durs
TECHNIQUE
Bon mais pas top
NOSTALGIE
Injustement critiqué
Je ne sais pas si vous avez remarqué en ce moment, il est de bon ton de cracher sur le jeu TMNT, sorti sur NES en 1989. C’est d’autant plus énervant, car la majorité des gens qui tirent à vue n’étaient pas encore «envisagés» à cette époque. Je ne reproche pas à la nouvelle génération d’apporter sa pierre à l’édifice de la mouvance retrogaming. Ce qui me dérange, c’est lorsque l’effort de «remettre les choses dans un contexte précis» n’est pas fait. Dans le cas présent, le contexte est simple à poser: au début des années 90, les tortues ninja, ça envoyait violent, c’était énorme et intouchable.

Mange ta pizza, tu seras fort

La 3D existait déjà sur la NES ... Fuck Avatar.
Rien que ce principe, véhiculé par les quatre tortues irradiées, nous donnait envie de jeter nos bols de soupe au visage de nos mères et de filer vivre dans les égouts pour apprendre l’art secret du ninja, au service du bien. Que ce soit sur grand écran, en figurine, en dessin animé, ces mutants drôles et attachants étaient partout, pour notre plus grand bonheur. Alors quand la cartouche TMNT a débarqué dans nos grandes surfaces préférées, nombreux sont ceux à s’être roulés par terre pour l’obtenir.

À mort le foot

La gestion des sauts délicate peut parfois s'avérer vraiment délicate...
Quelle joie de pouvoir retrouver Raphaël, Michelangelo, Donatello et Leonardo dans un jeu. Prendre en main sa tortue préférée pour combattre Shredder était un plaisir immense à l’époque. L’histoire est simple. On doit commencer par libérer la belle April et vaincre le clan des Foot, en suivant les conseils de notre maître Splinter, qui a été enlevé. Donatello doit être traité avec amour et respect, presque avec érotismeOn alterne entre plate-forme et exploration avec un plaisir continu. La maniabilité est pour l’ensemble bonne, même si la gestion des sauts demande un petit temps d’adaptation. Le jeu est cependant difficile. Non seulement il n’y a pas de sauvegarde mais certains passages s’avèrent être particulièrement ardus. Il vous faudra une patience d’ange pour terminer le fameux niveau sous-marin... Les tortues n’ont pas les mêmes capacités au combat et vous vous rendrez vite compte que Donatello doit être traité avec amour et respect, presque avec érotisme pour les plus dérangés d’entre vous. Les ennemis vous mèneront la vie dure et votre manette risque d’en prendre un coup, ou plusieurs...

Un jeu qui a du Krang

J'en connais un qui va se faire taper sur les doigts pour ne pas avoir rangé...
Au fur et à mesure que l’on avance dans le jeu, on retrouve avec plaisir tout ce qui fait le charme du comic. Les grands méchants sont tous la, Bepop, Rocksteady, Shredder et toute une armée de créatures bizarres qui sont effectivement aujourd’hui moins crédibles qu’à l’époque. Une fois le rythme pris, on avance sans trop d’encombre dans ce jeu, faisant oublier l’absence de sauvegarde. Il ne relève pas de l’exploit, en effet, de le terminer en une heure ou deux. Une bande son agréable accompagne notre aventure. On peut regretter ici l’absence du thème de la série, mais la qualité des tracks balaie rapidement cette déception. Les graphismes sont quand à eux pour l’époque, tout simplement bon, sans être excellent. Le jeu souffre cependant de ralentissement lorsqu’un grand nombre de sprites apparaissent sur l’écran. Rien de bien grave cela dit. - Torché le 10/02/2012 à 9h12 par Zuben.
La péroraison
Critiqué, souvent injustement, Teenage Mutant Hero Turtles fait partie des jeux les plus durs de la NES mais également des meilleurs. Chaque possesseur de la console japonaise a usé ses pouces dessus pour venir à bout de l’horrible vilain balafré. Ce jeu souvent critiqué, fait partie des must-have du retrogaming, preuve, s’il en est, d’une qualité indéniable.
Futur en tailleur
Sur chaque test, l'auteur se met en tailleur pour se poser une ultime question: «avec le recul, aujourd'hui, quel jeu m'a procuré autant de sensation que cet oldie?» De bonnes adaptations sont rares sur NES. TMNT s’impose comme un ovni dans son genre. Les amoureux de plate-forme pourront trouver leur bonheur sur l’immense Castlevania, mais là, on touche à autre chose. Pour les plus pervers d'entre vous, McDonaldland peut être une alternative...
Le verdict
Jeu NES | Action | Edité par Konami | Sorti en 1990
Voir la fiche
8
10