GameTrip : jeux vidéo oldies, tests, dossiers, vidéos

Innocent Until Caught: présomption d'innocence interstellaire

  0 avis
Jeu PC | Aventure | Edité par Psygnosis | Sorti en 1993
Voir la fiche
Vous aimez bien les jeux d’aventure? Oui à mon avis, sinon vous ne liriez sans doute pas ce test sur ce site!

TLDR

FUN
Bon scénar' et humour
JOUABILITÉ
Classique d'aventure
TECHNIQUE
Bien mais pas top
NOSTALGIE
Sympathoche
Dans Innocent Until Caught, que nous appellerons IUC dans le reste du test pour faire gagner du temps au testeur flemmard que je suis, vous incarnez Jack fraîchement embarqué sur la planète Tayte sous l’ordre des inspecteurs interstellaires des impôts afin de rembourser sa (lourde) dette.

Maux de Tayte

Plutôt chic cet aéroport.
Au cours du jeu vous rencontrez plusieurs personnes, et il vous faudra des fois les aider pour retrouver par exemple un objet, ce qui vous permettra de découvrir un peu l’environnement qui vous entoure et ainsi vous imprégner de l’esprit de IUC, le tout pour avancer dans le jeu. Bien entendu cette histoire sera agrémentée d’énigmes en tous genres, bref le fan d’aventure et de réflexion que vous êtes sera servi!

Interface de rat… toi-même!

Le zinzin de l'espace.
En ce qui concerne votre interface, on est loin ou presque des fameux «pousser, tirer, ouvrir…» bien connus dans les LucasArts et autres jeux du genre. Là ça sera un peu la même chose sauf que ça sera présenté sous forme d’icônes. Par exemple, la jolie lèvre -qu’à titre personnel je rêverai d’embrasser, mais là on s’égare– vous servira à… parler! En effet, il suffira de la glisser sur le personnage à qui vous voulez vous adresser et le tour est joué! De même par exemple pour la loupe qui vous servira à analyser un objet ou un personnage.

Ne vous inquiétez donc pas, la prise en main et rapide voire intuitive. Pour sauvegarder, charger une partie il suffira de cliquer sur «Status» en bas des icônes, de même pour régler les options du jeu.

À prendre ou à laisser

Comme vous le voyez, elles sont toutes dingues de moi!
IUC est donc un jeu d’aventure qui plaira certainement au George Stobbart que vous êtes, même si là, la notion de voyage est moins importante et que l’on y découvre beaucoup moins de lieux, le scénario en béton et l’humour pratiquement omniprésent vous ravira… Surtout que comme un jeu d’aventure de base, on se prend déjà d'affection pour le personnage et donc ça nous pousse forcément à vouloir continuer jusqu’au bout. Et puis une aventure dans un univers interstellaire non seulement ça change, mais en plus ça amène à des scènes assez rigolotes, mais je ne vous en dis pas plus! - Torché le 07/11/2006 à 8h56 par Ryldian.
La péroraison
Innocent Until Caught devrait vous plaire, surtout si vous êtes un nostalgique de l’époque Indiana Jones et que vous avez commencé vos aventures vidéoludiques en mode Lucas-fan.
Futur en tailleur
Sur chaque test, l'auteur se met en tailleur pour se poser une ultime question: «avec le recul, aujourd'hui, quel jeu m'a procuré autant de sensation que cet oldie?» Il y a eu une suite à IUC qui se nomme Guilty, avec le même personnage, la même interface, sauf que cette fois-ci, il sera accompagné de l’officier Ysanne Androptah, 2 années après IUC. Sinon, allez voir du côté de Beneath a Steel Sky.
Le verdict
Jeu PC | Aventure | Edité par Psygnosis | Sorti en 1993
Voir la fiche
7
10