GameTrip : jeux vidéo oldies, tests, dossiers, vidéos

Les ventes de consoles de retrogaming en France

  0 avis
Ce sont des tous petits caractères dans une page au centre du rapport du SELL pour 2017 qui nous intéressent: combien de consoles retrogaming ont été vendues en 2017 en France? On a les chiffres.

La SNES Mini, une SNES, mais mini.
Comme chaque année, le syndicat des jeux vidéo français, le SELL a publié son «Essentiel du jeu vidéo» avec les chiffres clés de l'année 2017. On y apprend notamment que le marché du jeu vidéo progresse de 18% en France et enregistre un chiffre d’affaires record de 4,3 milliards d’euros. En gros, le software (consoles, PC et mobiles) progresse de 16% à 2,61 milliards d'euros, et le hardware (consoles, PC gaming et accessoires) de 22% à 1,69 milliard.

La NES Mini, parce que y'a pas de raisons de pas croquer deux fois.
Mais pour ce qui nous intéresse, on a creusé un peu. Le SELL classe les chiffres en plusieurs écosystèmes: les consoles (hardware et software mélangés) qui dominent largement le marché à plus de 50%, le PC Gaming qui est en très faible hausse et qui représente un peu plus d'un quart du marché, et enfin le mobile qui représente moins d'un quart mais qui explose aussi. Si on creuse plus, on découvre que le hardware console représente 784 millions d'euros (+31%). Et si on creuse ENCORE un peu plus dans l'écosystème hardware console on découvre un chiffre intéressant: 85% des parts sont détenus par les ventes de consoles salon contre 15% pour les ventes de portables.

Le bon filon

Le retour de l'Atari 2600 mais en version portable.
MAIS SI ON VA ENCORE PLUS EN PROFONDEUR (titre)... Bim: 9% des ventes de consoles de salon en 2017 sont dédiés aux consoles de retrogaming. BREF. 256 371 consoles vendues sur l'année. Des chiffres qui vont sans doute gonfler avec les nombreuses annonces de ces deniers temps. Éteinte depuis 1994, le Commodore 64 est de retour, car la vague de la hype du retrogaming ne s'arrête pas. La console aux 20 millions d'exemplaires est remise à la vie par Koch Media, et baptisée C64 Mini évidemment. Deux fois plus petit que son ancêtre, l'ordinateur est vendu pour 80€ (le prix de la nostalgie) avec un clavier, un joystick et un câble HDMI. Des fonctions permettront d'ajouter des filtres à l'ancienne ou même de sauvegarder pour chacun des 64 jeux préinstallés.

L'Atari 2600 est revenue trois fois, une fois avec l'Atari Box, une autre fois avec une version portable, et une troisième fois avec ce joystick comprenant 50 jeux.
Une annonce qui fait évidemment suite à celles de l'Atari Box. Le PDG du vieux constructeur de consoles Frédéric Chesnais a surpris tout le monde lors de l'E3 en annonçant son retour dans le game. Globalement, comme les rumeurs le laissaient entendre, il s'agira d'un gros PC hébergeant un Linux et un OS pour émuler des jeux d'Atari. Pas certain que ce ne soit que du A2600 dedans, au passage. 80 boules, c'est le prix de la nostalgieDispo pour le printemps 2018, la console ressemble aussi à tous les systèmes émulations déguisés en reboot de consoles qu'on a eu le droit depuis des semaines, par exemple la SNES Mini ou la NES Classic. En gros, si vous avez un Raspberry Pi avec un Recalbox ou un Retropie, et vos 60 000 jeux tous supports confondus, vous pouvez arrêter de lire.

Pour les autres, voilà de quoi avoir un très bel objet (qui me rappelle mon ancienne box internet) sans s'amuser à coder tout à la main. Des classiques des consoles Atari seront intégrés évidemment, et dans la machine ce ne sera pas dégueu puisqu'on aura le droit à une puce AMD, du Radeon et un media center basé sur un Linux. Le financement se fera de manière participatif. Prix public conseillé: entre 249 et 299$.

Un mouvement lancé par Nintendo

L'Atari Box, avec cet alliage noyer-ébene digne des plus grands bureaux de PDG.
La vague avait commencé avec d'autres, notamment chez Nintendo avec les deux SNES et NES. Puis l'Atari 2600, console d'Atari, est revenue aussi pour une édition portable très belle mais finalement peu intéressante. Une console portable avec un écran 2.4 pouces, une sortie A/V pour la mettre sur télé et une batterie... à piles AAA. Ah. Pour 38 euros, vous avez le droit à cette console en noyer comme à l'époque, avec 50 jeux dessus. La deuxième console rééditée est un simple émulateur qui ressemblera au célèbre joystick. Idem, 50 jeux dessus, une sortie A/V pour la télé, mais ça ne vaut que 27 euros.

AT Games s'était fait plais' à la même époque en rééditant une Genesis Mini. Cette réédition de la console de 1988 (la Mega Drive, si t'étais bloqué sur le dernier album de Phil Collins depuis tout à l'heure et que t'avais pas encore compris) est ni plus ni moins qu'une belle console d'émulation avec la même tronche que son inspiration. Elle comporte 85 jeux, une rétrocompatibilité avec les cartouches, un port HDMI, deux manettes sans fil comme à l'époque, et blabla habituel sur le 16-bit transformé en 720p etc. Chez AT Games, il y a justement tout un tas de remake de consoles Atari et même une Intellivision.

Pour revenir à l'étude de base, vous pouvez aussi voir les profils types de joueurs, allez lire le document ou écoutez notre débat et notre synthèse samedi en direct à 10h30 dans l'émission numéro 13 de GameTrip FM. - Mal écrit le 09/03/2018 à 21h32 par Jivé.

Toutes les images