GameTrip : jeux vidéo oldies, tests, dossiers, vidéos

Spécial Réveillon 2019: notre top des jeux de la fin du monde

  0 avis
Les membres de la rédaction de GameTrip se sont réunis autour d'une bière pas fraîche et d'un bol de sangria de chez Franprix afin de préparer le traditionnel top 5 de l'année à l'occasion de cette fin de siècle, voire du monde, du 31 décembre 1999. Joyeuses fêtes, bonne année et rendez-vous dans le passé. Ou le futur. Ça dépend de comment qu'on est tourné.

Le fils de Nostradamus et Élizabeth Teissier.
Comme tous les ans sur notre site depuis 2006, sauf à dix reprises seulement, nous avons décidé d'étaler notre savoir, notre savoir-faire, notre savoir-aimer et nos testicouilles sur la table à l'occasion de ces fêtes de fin d'année, afin de vous prouver une fois de plus que vous avez raison de nous faire confiance. Car oui, sous ces corps d'athlètes et ces esprits brillants, se cachent aussi une belle bande de professionnels qui repousse toutes les limites (notamment celle de la bienséance) pour expertiser les jeux vidéo chaque année. Et comme nous arrivons tout doucement à l'an 2000, vous savez, le bogue toussa (vu que la station Mir n'est pas tombée malgré les conseils de l'astrophysicien peroxydé Pacool Rabanne j'y crois moyen), il est temps de faire le point sur la décennie écoulée, et même le siècle tiens. Bientôt les voitures volantes, les hologrammes à la télé et la révolution des micro-ordinateurs. Bon, on me dit dans l'oreillette que c'est pas cette décennie qu'on termine tout doucement, mais que voulez-vous, c'était mieux avant, même pour les dates. Voici donc, comme de coutume sur GameTrip, les vœux de la rédaction et notre top 5 du guide d'achat des jeux de l'année 1999, la dernière année des oldies selon notre ligne éditoriale («pour le moment», me souffle Robin Masters dans l'oreille, ce à quoi je lui réponds un bref mais viril «ferm'a'gueule» des Lopez de ses morts).

Le top de Jivé (l'tronpa)

RollerCoaster Tycoon, un mythe dans le monde du tycoon, du manège et des frites trop salées.
1
RollerCoaster Tycoon (PC) - Je vais me citer moi-même dans mon test sur le site: «Dans la catégorie des Tycoon, on a eu le pire comme le meilleur. Et là, c’est le meilleur.» J'ai du passer des centaines d'heures à construire les meilleurs parcs sur Evergreen Gardens, une vraie révolution de 1999.

2
Tony Hawk’s Skateboarding (PSX) - 1999, une époque où j'écoutais en boucle une mixtape (avec un BALADEUR NUMÉRIQUE) concoctée par mon pote Milouse (qui a même fait un bref passage ici) où on trouvait le rap d'Eminem et le métal de Rob Zombie. C'était aussi la période où ma vie consistait à reproduire les conneries de CKY et Jackass et de me fringuer en baggy pour ressembler à Bam Margera mon idole de l'époque. Au contraire de mon bro Hugo, j'ai jamais pu rentrer un nosegrind, mais je le défonçais sur THPS à la place. THPS, le jeu qui mixait donc les skateurs que je mattais à la télé et la musique que j'écoutais sur mon baladeur.

3
GTA 2 (PSX) - Certains pensent que c'est le meilleur, mais c'est bien une des rares voire seules séries que je considère de plus en plus impressionnante scénaristiquement et surtout visuellement à chaque opus. En tout cas, à l'époque, y'en avait pas d'autres, donc passé l'étonnement lié au tout premier, on se retrouvait avec une nouvelle claque dans le beignet.

4
Medal of Honor (PSX) - Le début d'un mythe. Là encore, 1999 pour moi c'était quelques mois après l'énorme coup de poing dans le pif au cinéma avec le film aux 5 Oscars, «Il faut sauver le Soldat Ryan». J'étais déjà un grand passionné de la WW2 à l'époque et je pouvais désormais me balader dans l'histoire avec un tout nouveau jeu vidéo qui allait lancer toute une décennie de jeux vidéo historiques. Ad nauseam.

5
Driver (PC) - La série GTA commençait à faire des petits en cette année 99 et l'un des jeux qui a apporté un vrai plus, c'était Driver. On pouvait faire des donuts, on avait un instructeur qui nous engueulait dans un parking, on voyait les villes de Miami, SF, LA et New York dans les années 1980, un vrai petit film grâce à son mode cinématographique qui permettait de réaliser ses plans en direct. Un hit.

J'ai préféré me concentrer sur l'année de y'a 20 ans que l'année 2019, j'dois bien vous avouer. Oh, l'année a bien commencé pour moi, avec notamment l'acquisition d'un fiston qui sait déjà dire Threepwood à moins d'un an, mais elle s'est très mal finie alors j'espère l'évacuer assez vite. Du coup, me replonger dans les meilleurs jeux de 1999 a été intéressant, d'autant que j'aurais pu mettre, comme mentions honorables aussi, Metal Gear Solid, Super Smash Bros 64 ou encore Silent Hill. Enfilez vos chaussons de Noël et caressez votre chien de Noël (si ce n’est l’inverse)Mais bon, 'faut bien faire un choix dans la vie. Ne nous remerciez pas, c’est tout naturel, nous sommes toujours à l’avant-garde de ce qui se fait dans le passé. Prenez donc une bière de Noël, des p’tites cahouètes de Noël, enfilez vos chaussons de Noël et caressez votre chien de Noël (si ce n’est l’inverse), profitez-bien, en quelques sortes, de votre famille et vos amis, et surtout restez fidèles à GameTrip, son site, son podcast GTFM, sa chaîne Youtube et ses réseaux sociaux. Car nous dominerons un jour le monde.

Le top de Robin Masters (l'rédac' chef)

MGS, le premier, avec sa simulation en VR 20 ans plus tôt que prévu.
Une nouvelle année se termine, année durant laquelle nous sommes toujours champions du monde. La météo commence à inquiéter le peuple, les catastrophes se multiplient tandis que la politique actuellement en vigueur divise les français à l’aube d’une nouvelle décennie. Oui, cette année 1999 est forte en émotions. Heureusement le JV (l’art, pas le Lorrain sus-présenté) met tout le monde d’accord avec de très bons jeux sortis cette année-là, N+37. L’occasion de dresser LE top 5 qui compte (oubliez les autres), car seuls les vrais sachent. Euh, ensachent. Sacent? Savent, voilà.

1
Metal Gear Solid (PSX) - Le meilleur de toute la série, tout y est parfait: narration, mise en scène, graphismes et idées ingénieuses de Kojima (brancher la manette sur le port 2, fallait y penser). Soyons sérieux, MGS clôt parfaitement la décennie.

2
Syphon Filter (PSX) - Splinter Cell avant l’heure, sans l’infiltration et sans les lunettes à vision nocturne. J’ai passé mes vacances d’été dessus pour réussir parfaitement chaque mission.

3
Medal of Honor (PSX) - Avant Call of Duty et son nouvel étron développé chaque année, il y avait Medal of Honor, un FPS dans lequel la Seconde Guerre Mondiale avait de la gueule. EA ne s’était pas foutu de nous dans l’un des rares jeux où la Résistance est mise à l’honneur.
4
GTA 2 (PSX) - GTA 2, c’est donc GTA en plus mieux. Plus complet, plus long, plus vicieux, tout est accentué. Une légende, une deuxième. (nd Jivé: référence à peine cachée au test le plus court du site, pour ceux qui ont pas la réf.)

5
Silent Hill (PSX) - Sa race comment j’ai flippé dans l’hôpital et à la fête foraine. Ce brouillard, aussi efficace que dans Nightmares and Creatures me foutait une angoisse incroyable. Merci Konami, merci.

Je pourrais vous souhaiter une bonne année et ce serait sympa, mais dois-je vous souhaiter une bonne année 2000? Vu ce qui doit arriver, je suis inquiet. Entre Perfect Dark, Jet Set Radio, Deus Ex et Hitman, on sent un vrai manque d’inspiration des studios de développement. C’est évident que le jeu vidéo, c’était mieux avant. Sérieusement, Rockstar pourra-t-il faire mieux que GTA 2? Je ne crois pas, non. Allez, bisous.

Le top de Flappy (rédacteur)

Crash Team Racing, pour ceux qui ne voulaient pas de Mario en karting.
2019 fut une année de transit, dans bien des domaines. Alors que d’un côté, on enterrait Notre-Dame et l’usine Lubrisol pendant que Chirac prenait feu (ou le contraire, je ne sais plus), le tout sur fond de rues au jaune flashy flashé (surtout sur les autoroutes), du côté des JV, ce fut une année un peu timide marquée par l’amorce d’une fin de cycle des consoles principales du moment, alias la XBox One et la PS4. Heureusement, Nintendo est passé par là, toujours à faire son original, pour nous proposer un «refait» du meilleur jeu de tous les temps, est-il seulement besoin de le nommer: The Legend of Zelda Link’s Awakening, sur Switch. Ne cherchez pas à me dire qu’il y a mieux: c’est mon premier Zelda, et rien ne dépasse un premier Zelda. Rien. Jamais. Chut.

Bref, elle se termine, avec l’arrivée de la dinde (non, pas de politique), à la fenêtre de la pluie (le réchauffement climatique me refuse ma neige alors que j’habite dans les Alpes!), mais sous le sapin de jolis paquets.Rien ne dépasse un premier Zelda. Rien. Jamais. Chut Avec Youtube dans le fond (non, on ne me forcera pas à mettre M6, ça suffit les mêmes films diffusés depuis 20 ans!). Et outre-Manche, un pays toujours européen (je prends de l’avance, mais je pense que je ne me mouille pas trop – contrairement à la Manche, ah!). Alors prenons du recul, ne soyons pas trop sérieux, et profitons d’un 2020 nouveau sans trop se prendre la tête (ou alors celle de lui, là, il m’énerve)! Passons aux recommandations alimentaires pour nos chères têtes blondes (le petit nom que je donne à mes consoles), déjà âgées de 20 ans (en plus, j’ai eu ma PS1 au nouvel an 1999, alors forcément, ça me parle!). Un petit Top 5 de mes jeux préférés de 1999, en essayant de surtout me concentrer sur ceux auxquels j’ai joué à l’époque:

1
Crash Team Racing (PSX) - Alors que l’essentiel des gens retient Mario Kart 64, je suis désolé, mais le grand gagnant pour moi, c’est Crash Team Racing. Un jeu beau (et toujours pas dégueu aujourd’hui), long, avec un semblant de scénario (oui oui, dans un jeu de kart!), des doublages français tout à fait acceptables Bref, un excellent jeu de course. Seul défaut, pour jouer à 4, il faut un accessoire supplémentaire, la bonne vieille PSX n’étant équipée que de 2 ports manettes. Mais aujourd'hui, on peut y jouer à 4, sur une console moderne, vue qu'il vient de ressortir en joli «refait»!

2
Pokémon Rouge (GB) - Il était évident qu’un jeu GB viendrait se positionner avantageusement dans cette liste (ND Jivé: Flappy est notre rédacteur GB attitré, tsé). Et qui mieux que Pokémon, en cette fin d’année 1999, pouvait y faire son entrée? Pour être honnête, Pokémon ne m’attirait pas du tout à l’époque, mais on me l’a offert. Brillante idée: après 150h de jeu (sachant que la cartouche bleue et la GBC de mon frère ont été mises de la partie), je me retrouvais avec une équipe complète de bestioles niveau 100 (si mes souvenirs sont bons, Tortank, Mewtwo, Artikodin, Ronflex, Aquali et Electhor), et plus aucun ami pour accepter un combat. Mais qu’importe, c’était un très bon jeu (cela dit, aujourd’hui, préférez sa réédition sur GBA, parce que le gameplay a pris un coup de vieux).

3
Final Fantasy 8 (PSX) - C’est le Final Fantasy que j’ai le moins apprécié sur PlayStation. Beaucoup trop ambitieux pour le support qui l’a accueilli, le jeu propose néanmoins de somptueuses cinématiques, toujours agréables à l’œil 20 ans après, et un système de jeu au tour par tour classique à l’époque, mais un brin trop rare de nos jours (à mon goût); un bon vieux JRPG au tour par tour, avec un scénario linéaire mais travaillé. Et un Uematsu aux compositions musicales toujours aussi dingue !

4
Age of Empire 2 (PC) - Ne niez pas, tout comme moi, vous avez toujours prononcé ce titre avec un accent franchouillard certain (et non pas «edge offe èmepailleure tou»). Mais peu importe, ça n’enlève rien à la maestria du jeu, un excellent STR historique, pas forcément facile, mais fourni avec des codes de série (et de bon aloi). Vous ne me croyez pas? Appuyez sur «Entrer», puis tapez «how do you turn this on». Et amusez-vous bien (mouahahaha)!

5
Power Stone (Dreamcast) - Ah, la chance que j’avais d’avoir un voisin – et surtout bon pote – qui a fait partie de ces gens qui ont eu une Dreamcast à l’époque. Avec un freeloader et une myriade de jeux craqués. On y a joué à cette machine! Et clairement, Power Stone était un de nos jeux préférés! Imaginez, un jeu de combat, jusqu’à 4 joueurs, dans des arènes en 3D (pas seulement sur un plan, comme dans Smash Bros, mais où l’on peut se déplacer aussi en profondeur). C’était l’éclate, un bordel sans nom, mais bordel (sic), qu’est-ce que c’était bon. Cela étant dit… Je suis incapable d’y jouer aujourd’hui. J’ai le jeu et la machine, hein, pas de soucis, mais je n’y arrive plus. Je ne sais pas si c’est la manette, si c’est le gameplay, tout ça, mais j’ai vraiment du mal à ne pas m’en prendre plein la gueule. Hum… Ouais, c’est peut-être juste que je suis mauvais. En fait.

J’aurais pu ajouter quelques autres pépites, comme SoulCalibur (mais j’ai surtout joué au 2 sur Game Cube), Rayman 2 (mais je préfère le 1, et surtout le reboot Rayman Origins, que j’aborderai surement pour Noël 2032), Wario Land 2 (découvert bien plus tard), Link’s Awakening DX (qui est donc le meilleur jeu de tous les temps, mais faut être honnête, le vrai, c’est celui de 1993), Tony Hawk’s Skateboarding (mais il n’y avait que 5 jeux à mettre ^^’), Vigilante 8: Second Offense (bien fendard), Homeworld (pareil, j’ai surtout joué à Homeworld: Cataclysm), etc. Démerdez-vous avec ça.

Le top de Djey (chroniqueur GTFM)

Commandos, c'était surtout des paquets de clope et des donzelles en bas résille comme diversion.
Wesh! L'année 2019 a été riche en changements pour ma part, avec le départ à Paris pour le boulot (enfin, surtout pour éviter de côtoyer de trop les mecs de GTFM si je dois être honnête avec moi-même). J'ai découvert le 9-2, patrie de Balkany (RIP petit ange parti trop tôt) et aussi les putains de grèves qui me brisent les c*****s en cette fin d'année. Le nouveau format de l'émission est plutôt cool même si c'est forcément plus compliqué pour moi d'être sur place pour les enregistrements, mais c'est parfait pour que les potos Iaco et Jack Prophet prennent plus de temps d'antenne! J'espère qu'on finira par revoir notre ancien chroniqueur Ben et ses cheveux un jour, et aussi croiser Robin Masters (le mythique Robin dont tout Paris parle). Bref, bonnes fêtes à tout le monde, bonne fin de millénaire, et comme on dit chez moi «A la décennie prochaine... A part si on s'voit avant!». Voici mon top 5.

1
Commandos: le Sens du Devoir (PC) - Si le premier opus de Commandos était oufissime (chacun ses goûts, ca va bien hein!!!), Le Sens du devoir n'a vraiment pas déçu pour une suite. On a pu utiliser les paquets de clopes pour faire diversion, matraquer du soldat à plus savoir quoi en foutre. Beaucoup trop bien, et surtout, une durée de vie vraiment bonne tellement le jeu était dur.

2
Legacy of Kain: Soul Reaver (PSX) - Encore une suite, et oui. Mais là, on passe sur de la 3D de ouf, du moins pour l'époque, avec un Raziel qui envoie du pâté corse niveau graphismes. Les mouvements sont ouf, les combats vraiment sympas, et enfin on peut rejouer un perso badass et éviter les Mario et Sonic pour les enfants (bisous aux copains qui aiment que ces licences). On bute du vampire par palette, on empale, on brûle. On se fait plaiz' quoi...

3
Silent Hill (PSX) - Encore une fois un jeu un peu glauque et tout (je dois être l'emo du groupe, faut croire). Un peu d'angoisse, d'anxiété, le tout dans un village fantôme vraiment bien flippant. La concurrence de Resident Evil est carrément réussie à mes yeux. Bon, il était finalement assez court, mais il y avait plusieurs fins possibles, et rien que pour ça, vous pouvez vous permettre de le faire et de le rerererefaire!

4
Medal of Honor (PC) - Que dire sur MoH? Perso, ça me rappelle surtout mes premières LAN avec mes potes, au cours desquelles on squattait la maison d'un de nous pendant un week-end où les parents étaient en vadrouille. Chacun amenait son PC, ses câbles à n'en plus finir, son énorme écran CRT, et au final, y avait tellement de merdes de config qu'on arrivait à jouer 3-4 heures avec une connec partagée sur un modem 56k (dans mes souvenirs). Mais on se butait, on campait joyeusement et on se faisait des petits 3v3, et ça, c'était le bon temps ma bonne dame!

5
Vandal Hearts II (PSX) - Pas mal de jeux pouvaient rentrer dans mon top 5, mais je voulais en mettre un de ce type. Niveau de la date de sortie y'a débat, selon qu'on évoque la sortie jap ou occidentale, mais je voulais en parler alors CA VA BIEN MAINAN HEIN! En tout cas, c'est pas super joli, c'est pas spécialement connu, mais c'est de la stratégie tour par tour en 3D isométrique, avec un gros côté RPG pour souder tout ça ensemble... Moi je suis fan, tout comme j'ai beaucoup aimé Final Fantasy Tactics. Ah oui, et c'était sur PSX!

PS (5... ou Xbox Series X, au choix): bisous à Jivé aussi, souhaitez lui bon courage avec ses lardons!

Le top de Liquid Brain (saltimbanque)

Backflip to nosegrind suivi d'un varial kickflip 360 sur son lit de cresson.
Comme tout bon journaliste de terrain sans concession qui donne priorité au direct, je suis allé sur Wikipedia me remémorer ce qu'il s'est passé en 2019. Je vous avoue que ça a un peu foutu en l'air mon projet de ne parler que de choses positives. What do you want? Me to go back to my PC and go back to de_dust2? This is not a methodC'est pour ça que je n'aime pas trop les bilans parce que ce que les gens retiennent, c'est souvent les trucs pas très pipou. Alors qu'en réalité, oui on est loin de vivre dans un monde idéal mais tout de même, les plus jeunes se bougent pour le climat, la science avance dans plein de domaines passionnants et loin des titres putaclics de certains médias, à un niveau plus local, les gens s'organisent, s'entraident, essaient d'aller dans le bon sens sur plein de plans. Alors ne nous suicidons pas tout de suite chers camarades! Et plongeons nous dans cette nouvelle décennie avec le sourire parce que comme l'a dit un jour Jésus: «Vous allez finir par vous aimer les uns les autres bordel de merde?»



1
Tony Hawk’s Skateboarding (PSX) - S'il y a bien une discipline et toute sa culture qui est arrivée sur le vieux continent comme un zerg rush, c'est bien le skateboard. Au niveau JV, c'est au travers de THPS que cela s'est traduit. Dans un emballage graphique (et sonore) très bien foutu, on prend son pied à incarner un des skaters pro du circuit * et à rentrer des gros tricks de bourrin sans prendre le risque de se le casser (le pied). Même s'il manque encore les quelques améliorations des versions suivantes comme les manuals ou le flat, THPS a posé les bases d'une saga qui est malheureusement aujourd'hui en mort cérébrale. RT si t trist.



* Mais pas encore Rodney Mullen qui est le meilleur skater du monde et n'arrivera que dans THPS2.

2
Championship Manager 3 (L'entraîneur 3 pour les francophiles) (PC) - «Je crois qu'après avoir vu ça, on peut mourir tranquille. Enfin, le plus tard possible, mais on peut». La France est championne du monde de football depuis peu et une armée de Footix est née. Afin que tonton Bernard puisse te prouver qu'il est meilleur coach qu'Aimé Jacquet, Eidos met à disposition la 3ème version de sa série de gestion d'équipe. Le gros point fort du jeu est sa base de données de 30 000 joueurs qui te permet d'aller chercher des petites perles de 17 ans dans la réserve d'une équipe de D2 yougoslave que tu pourras voir s'épanouir sur le terrain. Enfin le terrain, passé la phase tactique, les matchs se déroulent uniquement de manière textuelle. Le plus fou? C'est que ça marche diaboliquement bien.

3
Vigilante 8 (N64) - Fini la tactique, ici on fait pas dans la finesse. Des GROSSES BAGNOLES avec DES GROSSES ARMES pour bien SE DÉFONCER LA GUEULE dans des GROSSES ARÈNES POST-APOCALYPSE. C'est nerveux, les personnages sont cools, les niveaux vastes et variés, ça se prend en main tout seul et mine de rien, l'uchronie où les USA perdent tout à cause d'un choc pétrolier est une idée assez sympa tant on imagine pas le jeu au volant d'une Renault Zoé armé d'un lanceur à quinoa. Le jeu idéal pour se détendre après un contrôle de maths surprise au collège Jean Jaurès.

4
Star Wars Episode 1 Racer (N64) - L'épisode 1 de Star Wars aura eu le mérite de mettre en scène une incroyable course de pods et LucasArts aura la très bonne idée d'en faire un jeu vidéo à part entière. Outre le concept déjà vu de la customisation de son bolide, le jeu est surtout impressionnant pour sa sensation de vitesse, surtout lorsque que vous commencez à avoir un engin capable de défier une Saxo 1.6 VTS avec néons dans un run effréné le dimanche soir sur le parking d'un Auchan de la banlieue de Roubaix. Faites le test, activez le boost de votre pod dans une ligne droite: vous allez reculer dans votre siège, c'est instinctif.

5
Counter-Strike (PC) - Je pense que tout le monde l'aura choisi (nd Jivé, qui édite ce dossier à 2h37 du matin: non) donc à la place, voici mon secret pour un bon risotto: Il faut cuire le riz (Carnaroli de préférence ou Arborio à défaut) précisément 18mn, couper le feu, mettre un peu de beurre dans la poêle par-dessus le riz et couvrir 5mn hors du feu. Remuez, c'est prêt!

Sinon? Que voulez-vous que je dise? On a tous joué à C.S. (1.6 ma gueule). On a tous fait des LAN de souillons. On s'est tous déjà fait poutrer au couteau dans le dos (l'humiliation suprême). On gueule encore tous «ÇA VA PÉTER» dès qu'on à l'occasion. C'est quoi votre but? Que je le réinstalle et que j'arrête ma vie sociale hein? What do you want? Me to go back to my PC and go back to de_dust2? This is not a method, this is a provocation.

Le top de Iaco (autre chroniqueur GTFM)

StarCraft: Brood War, j'ai pu d'idée pour les légendes. Ca va vous sinon?
C’est l’heure de faire le bilan, calmement, en se remémorant chaque instant, parler des histoires d’avant comme si on avait 50 ans! Et oui ça y est, on finit l’année 2019. Cette année fut riche en nouveautés «rétro» avec, soit des suites qu’on attendait plus (Shenmue 3, Devil May Cry 5, Kingdom Hearts 3, Luigi's Mansion 3…), soit des remakes d’anciens hits très réussis (Link’s Awakening sur Switch, Resident Evil 2, Crash Team Racing…). Mais tout le monde le sait chez GameTrip, le jeu vidéo, c’était mieux avant. C’est donc bien normal, qu’aujourd’hui encore, on surfe sur la carte nostalgie pour sortir des jeux, au point que parfois on se croirait 20 ans en arrière! Et il y a 20 ans nous étions en 1999, c’était la fin du monde, l’apocalypse, le jugement dernier… Ou pas! Et l’année 1999 m’a beaucoup marquée. Surtout sa Saint Sylvestre, au point que j’en parle d’en une mes chroniques que je vous invite à écouter ou réécouter (à 1:21'35'')!

Il y a eu énormément de faits marquants en 1999 mais surtout un, pour moi: (air connu) « Cette année-là! La Dreamcast était dans nos salons... On croyait une révolution... Quelle année cette année-là!» Avec son lot de jeux qui te giflait, tellement c’était beau: Shenmue, Sonic Adventure, Power Stone, Toy Commander, SoulCalibur… Bref la folie. Mais c’est aussi cette année que je suis passé du coté clair de la force en commençant à jouer sur PC, notamment avec de jeux tels que Commandos, Dungeon Keeper 2, SimCity 3000, Command and Conquer: Soleil de Tiberium, Age of Empire 2 et AVP! (Petites parenthèses, Star Wars Episode 1 est sorti en 1999 et l’épisode 9 en 2019, truc de guedin). Bref, 1999, très grosse année! Mais si je devais ne garder que 5 jeux de cette époque, voici mon top, sans explications. Je laisse le soin à Jivé de commenter.

1
StarCraft: Brood War (PC) - Vous savez, moi je ne crois pas qu’il y ait de bonne ou de mauvaise situation. Moi, si je devais résumer ma vie aujourd’hui avec vous, je dirais que c’est d’abord des rencontres. Des gens qui m’ont tendu la main, peut-être à un moment où je ne pouvais pas, où j’étais seul chez moi.

2
Gran Turismo 2 (PSX) - Et c’est assez curieux de se dire que les hasards, les rencontres forgent une destinée… Parce que quand on a le goût de la chose, quand on a le goût de la chose bien faite, le beau geste, parfois on ne trouve pas l’interlocuteur en face je dirais, le miroir qui vous aide à avancer.

3
Shenmue (Dreamcast) - Alors ça n’est pas mon cas, comme je disais là, puisque moi au contraire, j’ai pu: et je dis merci à la vie, je lui dis merci, je chante la vie, je danse la vie… je ne suis qu’amour!

4
Pokemon Rouge/Bleu (GB) - Et finalement, quand beaucoup de gens aujourd’hui me disent «Mais comment fais-tu pour avoir cette humanité?», et bien je leur réponds très simplement, je leur dis que c’est ce goût de l’amour ce goût donc qui m’a poussé aujourd’hui à entreprendre une construction mécanique...

5
SoulCalibur (Dreamcast) - Mais demain qui sait? Peut-être simplement à me mettre au service de la communauté, à faire le don, le don de soi… Si vous avez lu jusque ici, commentez juste en-dessous par un simple «c'est une bonne situation, ça, scribe?».

Bye bye 1999, bonjour l’an 2000 heu… Pardon… Bye bye 2019, bonjour 2020 et Final Fantasy 7 Remake! La bise sous la branche de gui à tous!

Les gros cons clusion

Ce qui est cool avec ce top, et ce n'était pas prévu, c'est que sur 6 personnes de la rédac, on a quasi 6 tops différents et surtout 6 premières places différentes. Une constante peut-être: c'est clairement l'année de la PSX qui semble avoir vraiment marqué l'adolescence de notre rédac. On note même la possibilité de voir deux teams: la team PSX et la team Dreamcast, mais l'important c'est que nous sommes tous amour. Pour terminer, voici quelques tests déjà publiés sur notre site et relatifs à 1999. N'hésitez pas à aller approfondir le sujet, et bonnes fêtes de fin d'année à tout le monde!

7/10
Midtown Madness est l'un des premiers jeux de course open world de l'époque, avec une énorme dose de fun dans une ville retranscrite en jeu vidéo. Un jeu hyper complet, avec plusieurs types d'épreuves, de la gestion des dégâts, un mode multi, et une grande rejouabilité. Midtown Madness: la folie des glandeurs.

9/10
RollerCoaster Tycoon a eu le mérite d’introduire pour la première fois la licence dans le jeu de gestion de parc d’attraction. Même si ce genre n’était pas récent, c’est donc un jeu différent qui apparaît en 1999, grâce à la blanche et chaste main de Chris Sawyer. Dans la catégorie des Tycoon, on a eu le pire comme le meilleur. Et là, c’est le meilleur. RollerCoaster Tycoon: le manège en chantier.

7/10
Pizza Syndicate, un titre n'a jamais aussi bien porté son nom et en même temps n'a jamais été aussi obscure. Car sous ses airs de jeu de gestion de petite entreprise de type fast-food se cache l'un des jeux de simulation de la pègre des plus poussés. Mais aussi l'inventeur de la pizza-ananas du Démon. Pizza Syndicate: le jeu qui en a un gros dans son calzone - Mal écrit le 22/12/2019 à 11h13 par Jivé.