GameTrip : jeux vidéo oldies, tests, dossiers, vidéos...

Test / ZX

Thunder Blade (DOS, Master System, ST, Mega Drive, ZX, Amiga, Arcade...): l'hélico s'perd

Thunder Blade (DOS, Master System, ST, Mega Drive, ZX, Amiga, Arcade...): l'hélico s'perd

Lame de tonnerre. Littéralement. Thunder Blade envoie du lourd dès son titre et invite le joueur à dégommer du tank, des avions autres hélicoptères ennemis. Un shoot’em up prometteur mais pas à la portée de tous.

Torché par Robin Masters, 03 Avril 2018

Sorti sur tous les supports de l’époque (Arcade, Amiga, C64, ZX Spectrum, etc.) qu’ils soient cartouche ou disquette, Thunder Blade, sorti des entrepôts de SEGA, semblait fortement inspiré du film et de la série Tonnerre de feu (Blue Thunder dans la langue de Steven Seagal) : un hélico bien équipé mitraille l’ennemi, qu’il soit roulant ou volant afin de protéger la mère patrie. Ce qui est plutôt triste, c’est que cet hélico semble bien seul face à ces bataillons ennemis par centaines. Le syndrome du héros à l’américaine, mais sorti de la tête de japonais. Doit-on y voir une certaine ironie, voire une satire dans cette adoration du héros unique ? Ne pourrait-on pas qualifier Thunder Blade de jeu révolutionnaire qui démontrerait le penchant pour la guerre à tout-va des Etats-Unis, ancien adversaire du Japon à l’époque de la Seconde Guerre Mondiale ? N’était-ce pas un jeu avant-gardiste et plus actuel que jamais, dès 1988, bien avant les States de Bush ou de Trump ? En fait, pas du tout, on s’en fout complètement.

Tropiques, dans mon coeur

Cette version Master System de Thunder Blade, certainement la plus aboutie car la console la plus performante en 1987/88, met les pieds dans le plat dès le départ. On tire sur tout ce qui bouge dans une vue avec un défilement vertical comme tout bon shoot’em up de l’époque. Des ballets d’hélicos ennemis qu’il faut dessouder en les évitant ainsi que leurs tirs, des tanks au sol, vicieux et très précis malgré leur faible mobilité. Ca ne paraît pas grand-chose mais ça demande une bonne dextérité et du mouvement permanent, au risque de vite perdre les trois vies que l’on a au départ. Le niveau suivant le shooting vertical pour passer à du rail shooter en vue arrière façon Space Harrier, autre jeu de SEGA sorti en 1985. Cette autre façon de jouer rend les tanks encore plus redoutables, leurs missiles semblent être autoguidés vers l’hélico. Dans ce mode, on voit apparaître des avions, plus rapides que les hélicos mais bien moins menaçants.

Thunder stuck

Tu te rappelles de la tronche du gamepad de la Master System ? Pas bien joli, version dark et moins robuste du pad de la NES, avec sa croix directionnelle qui grinçait et ses deux boutons. Ici, le premier sert à tirer sans discontinuer dans les airs tandis que le second torpille les ennemis au sol. On ne va pas se mentir, on est entre nous. Pour préparer ce test, j’ai relancé le jeu mais je n’ai pas de Master System, alors ce fut avec un pad Xbox 360, bien plus confortable et malgré ça, j’ai galéré comme pas possible à manier cet hélico de malheur. Cela a débuté par un game over dès le premier level puis j’ai ensuite appris à manier un peu ce bazar et j’ai pu avancer un peu, en tout cas plus que sur les images et la vidéo qui accompagnent cet article. Et c’est en jouant à ce type de jeu qu’on se demande si avec le temps, les jeux ne sont tout simplement pas devenus plus abordables, trop faciles ou alors les joueurs trop mauvais. Torché par Robin Masters, 03 Avril 2018
En conclusion
7

/10

Thunder Blade avait reçu un très bon accueil lors de sa sortie et c’est plutôt mérité car malgré sa maniabilité un peu dégueu c’est un shoot’em up digne de ce qui se faisait de bon à l’époque et offrant un véritable challenge. Le jeu avait d’ailleurs plutôt bien marché sur Master System et dans les salles d’arcade.
En perspective
Sur chaque test, l'auteur se pose une ultime question: «avec le recul, aujourd'hui, quel jeu m'a procuré autant de sensation que cet oldie?»Depuis, dans le genre shoot’em up, on a pu jouer à Battle Garegga, Commando ou Radiant Silvergun. Bien que le genre se soit un peu essoufflé, on voit de temps en temps des remakes ou tentatives d’innovation pour rappeler aux grandes heures de ce genre. Côté hélicoptère mitrailleur, je repense au très bon Soviet Strike ou au futuriste G-Police.

En savoir plus

Vos réactions