GameTrip : jeux vidéo oldies, tests, dossiers, vidéos...

Dossier / l'univers des oldies

Le dossier du réveillon 2007

Le dossier du réveillon 2007

C’est par une étrange nuit de pleine lune, juste après avoir terminé ma biographie sémiologico-agricultrice d’Alain Finkielkraut (thèse de 113 pages bientôt disponible à l’Université Didier Barbelivien du Val d’Oise) que Robinsoldier et moi-même nous sommes exprimés sur la nécessité d’avoir un dossier de Noël, comme tout bon site de jeux vidéo qui se respecte. Car oui, nous sommes un site de jeux vidéo, certes nous écrivons mal, mais quand même, on est un site de jeux vidéo, mince.

Mal écrit par Jivé, 22 Déc. 2007
Par effet de sens (j’adore cette expression, alors je la mets où je veux), nous ne pouvons vous proposer un sempiternel «le top 2007», «le guide d’achat de l’année» ou autre catalogue recensant les pires daubes ou les meilleurs hits multijoueurs pour s’éclater sur console nesqugène. Donc, donc, donc. Et c’est là qu’est l’astuce. Nous allons vous proposer un dossier totalement exclusif et novateur, avec un top des jeux... Ah ouais, mais non, là c’est pas pareil, car on va vous montrer une liste non exhaustive des meilleurs jeux vidéo de Noël 1997. En effet, ce 31 décembre 2007 est tout particulier pour nous car il se situe 10 ans exactement après la date limite que nous avons estimé dans notre ligne éditoriale, date qui situe (toujours selon nous) la limite entre jeux oldies et le reste du monde. Bref, grâce à nous, vous allez pouvoir découvrir les meilleurs jeux de la dernière année des oldies, qui n’est pas si loin que ça quand on y repense (bientôt la coupe du monde de football en France les gars!). Enfin, dans une ultime partie, GameTrip va vous proposer sa liste des meilleurs émulateurs pour pouvoir jouer à tous ces jeux, et aussi (surtout) pour concurrencer tous les autres sites qui parlent plus d’émulation que d’oldies. Mais c’est pour la bonne cause. En définitive, le réveillon, c’est sur GameTrip.net qu’il faut le passer, et nulle part ailleurs.

Joyeux Noël 1997!

1997 c’était hier. Ou demain, si on se situe antérieurement à la date susnommée, mais du coup, ce dossier n’existe pas et ça fout un bordel monstrueux dans mon argumentaire. Tenons-nous en donc à hier. «Mais c’était hier! T’as du mal à t’y faire», dirait ce bon Doc Brown à notre ami garde-côte Marty McFly. Pourtant, 1997 c’est l’année où on a dévoilé Dolly (non, c’est pas une actrice de film pour adultes mais bien la brebis clonée). C’est l’année où Tony Blair remplace John Major, où on signe le Traité d’Amsterdam, où Google est créée par deux nerds américains, mais également où BIG Notorious est assassiné, Gaston dit adieu à son papa André Franquin, où Jeanne Calment se décide à rejoindre le paradis, tout comme Lady Di et Mère Teresa. Mais c’est aussi l’année de la déconne (avec la dissolution de l’Assemblée Nationale par Jacques Chirac, la création de la Nintendo 64) et des larmes (le Club Dorothée s’arrête, JeuxVideo.Com est lancé). Enfin, cette année-là (aucun rapport avec le chanteur), le DVD est introduit dans le marché pour remplacer à terme la VHS. Enfin un truc qui a marché!

Le top 7 de Jivé:
1
Les Boucliers de Quetzacoatl – PSX
Sans surprise, je place la suite des Chevaliers de Baphomet dans ce top car toute la splendeur de cette saga revient en cette année 1997, à travers un opus plus long, plus beau et toujours aussi bien scénarisé! Un must à découvrir absoluement, et qui mérite cette première place!
[+] Fiche complète
2
Goldeneye 007 - N64
Quel panard de pouvoir incarner l’agent Bond dans une aventure très belle graphiquement, et inspirée du film Goldeneye. On y retrouve tout, personnages, décors, missions, et pour une fois, la licence n’est pas gachée. Le mode multi est une merveille, et m’a assuré des parties jusqu’à n’en plus finir avec un ami nommé Hugo. Je le remercie d’avoir eu une N64 à cette époque.
[+] Fiche complète
3
Grand Theft Auto – PSX
Le killer! Je l’aurais bien placé en premier si j’avais eu le jeu dès sa sortie, mais j’ai du commencer avec le second opus seulement (bien mieux selon moi). Grand Theft Auto est un petit plaisir au niveau de l’ambiance, comme du concept et de la liberté d’action. Pour moi, un parfait mélange action-course qui reste forcément gravé dans les annales.
[+] Fiche complète
4
Theme Hospital – PSX
J’aime vraiment les jeux de gestion, et surtout grâce à trois jeux dont Theme Hospital (pour info, il y a Roller Coaster Tycoon dedans aussi). Un jeu de gestion d’hôpital, c’est toujours révolutionnaire, surtout à l’époque où on ne faisait pas de la gestion pour tout et pour rien. Bref, du fun, de la gestion bien foutue et une bonne durée de vie. Foncez!
[+] Fiche complète
5
Destruction Derby 2 – PSX
Bourrin! Tout péter! Destruction Derby 1 était jouissif. Destruction Derby 2 rajoute une dose de fun et de niveau. C’est toujours aussi marrant de faire du stock-car avec un fou qui gueule au micro pour commenter les actions incommentables. Là encore, c’est une bonne surprise de 1997.
[+] Fiche complète
6
Redneck Rampage – PC
Du fun encore une fois. A fond dans le délire, mélangeant un peu de Duke Nukem chez les bouseux. Même si le jeu n’a pas forcément fait autant parler de lui que les autres, c’est du lourd, surtout si vous aimez le shoot de poulet et de vermines de l’espace. Merci à Thibaud de m'avoir fait découvrir le jeu à cette époque.
[+] Fiche complète
7
Carmageddon – PC
Comme d'autres, un jeu presque inconnu mais totalement délirant. Dans la même veine que Destruction Derby, ce jeu de course-action est gore au possible. A l’époque, c’est encore plus violent que GTA, et le sang gicle de partout. Ca ne transformera la vie de personne, mais il faut quand même y goûter. Merci encore une fois à Thibaud.
[+] Fiche complète


Le top 7 de Robinsoldier :

1
Final Fantasy VII - PSX
Best. Ever. De tous les Final Fantasy, c’est de loin le meilleur. Compteur bloqué à 99h59 :59s de jeu, j’ai tout vu et tout fait dans ce superbe soft. Ultra complet, développé avec un grand soin, de la linéarité nécessaire mais pas imposante, des personnages attachants et un Cloud de grande classe, ce jeu a laissé une grande trace dans le cœur des joueurs. Ceux qui disent que le meilleur, c’est FFVIII, ils n’y connaissent rien, ce n’est pas leur faute, comme dirait un certain J.C.
[+] Fiche complète
2
Goldeneye 007 - N64
Vous avez pu lire son test dans nos colonnes, ce FPS nous a marqué. Normal, Pierce Brosnan dans ton salon, c’est trop la classe! Tina Turner au micro, des femmes russes à poil dedans le jeu, un multijoueur peu farouche et du pwnage de noobs en local, c’est jouissif, il faut le dire. Si vous n’y avez jamais joué, eh ben, euh, eh bah, ben c’est pas bien! Taggle.
[+] Fiche complète
3
Grand Theft Auto – PSX
Ecraser des pauvres innocents qu’on a jamais aimé, tuer des flics, voler des voitures, ne pas savoir nager, tout faire péter, repeindre sa voiture, enculer des moutons, chanter du Hervé Villard en fermant les yeux au volant de sa belle cylindrée, voici tous les petits bonheurs que nous procure GTA. Le premier de tous les jeux pas moraux et comme on les aime. A noter qu’à l’époque, Playstation Magazine l’avait noté 3/10 le qualifiant d’infâme...
[+] Fiche complète
4
Fallout - PC
Post-apocalyptique toussa, monde de merde toussa, danger, radiations, inventaire, action-RPG, pip-boy, longue durée de vie. Un sacré jeu, une énorme claque, tout comme sa suite sortie peu après. Et ce n’est pas fini...
[+] Fiche complète
5
Tomb Raider 2 - PSX
Lara is back! Toujours aussi téméraire et plus courageuse que jamais, elle part à l’aventure et voyagera notamment en Chine et en Italie, pour un second volet au moins aussi bon que le premier. Ce sont d’ailleurs les deux seuls dont il faut se souvenir.
[+] Fiche complète
6
Mario Kart 64 – SNES
Chaque console a droit à son jeu de kart (que ce soit poker, bataille, etc.) avec le plombier moustachu, et chacun est plus ou moins bon. Euh, non, en général, ils sont tous bons. Celui sur N64 marque une nouvelle ère graphique, et le fun reste au rendez-vous. Immanquable, stout.
[+] Fiche complète
7
Resident Evil – Saturn/PSX
Un jeu d’horreur! Youpi, il faut survivre dans un monde au départ juste sombre mais au fur et à mesure sombre, flippant et gore par moments. Wèzidente Ivôôôôle a marqué le jeu vidéo, a créé un nouveau genre pour devenir une série jamais égalée depuis. Un meust pour toujours! Oh yeah. Enjoy mouahahahahahaha (rire du clip Thriller de M.Jackson).
[+] Fiche complète

Nos tests

Goldeneye – N64
Tout joueur l’a connu, tout joueur a tâté de son PP9 au moins une fois, tout joueur a passé des nuits blanches dessus, tout joueur en rêve encore, et tout joueur qui se respecte, tout gamer nostalgique rabougri derrière sa (...)
[+] Lire le test

Blood Omen Legacy of Kain – PC
De la saga Blood Omen, la plupart des gamers connaît les Soul Reaver dans lequel Raziel est un héros et Kain le gros méchant. Eh bien sachez, bande d’ignorants, que Kain, c’est lui le vrai vampire, il ne vole pas sa place, (...)
[+] Lire le test

Resident Evil – Saturn
Des monstres, des zombies, des flics. On connait la rengaine désormais. A l'époque, le meilleur pour illustrer toute cette joyeuse ambiance, c'était Resident Evil... Et après c'est devenu un film de merde, damned.
[+] Lire le test

GTA – PSX
Au dos du boitier, c'est bien écrit, noir sur blanc: «Conduisez comme un fou dans une ville immense». Je vous explique rapidement le reste: vous êtes un crétin analphabète sans morale ni permis de conduire valide. (...)
[+] Lire le test

Redneck Rampage – PC
En 1997, Interplay nous édita un jeu bien sympathique, totalement loufoque et très très proche de Duke Nukem 3D: un jeu de shoot dans l’Arkansas. Novateur non? De toutes façons, y’en avait marre de la Grosse Pomme.
[+] Lire le test

Theme Hospital – PC
Rejouer à Theme Hospital, c’est toujours avec un pincement au cœur. Je vous avouerai des jeux comme ça, ils n’en existe pas à la pelle, et il faut plutôt les déceler au compte-goutte. Mais qu’importe, le plaisir est là, (...)
[+] Lire le test

Jonah Lomu Rugby – PC, PSX et Saturn
Joueur mythique des All Blacks, Jonah Lomu, le rugbyman au coeur tendre s'est prêté au jeu en participant au développement d'un soft lui étant dédié sorti à la fin du siècle dernier ravageant tout sur son passage et (...)
[+] Lire le test PC

Vandal Heart – PSX
Des guerriers valeureux, de la trahison, du Moyen-âge, de la magie, des combats épiques, une Playstation, une manette, de la tactique, du RPG, des carottes, un peu de sel, une cuillère à soupe de vinaigre (...)
[+] Lire le test

Les meilleurs émulateurs pour y jouer!

Voyons donc les consoles disponibles en 1997. Cette année-là, nous sommes en plein dans la cinquième génération de consoles. Le principal changement? Le passage à la 3D accompagné par des consoles non plus de 32 mais de 64 bits. Autre nouveauté: le CD-Rom qui commence à être utilisé à la place des cartouches.

En Amérique, c’est la Jaguar, présente sur le marché depuis 1993, qui arrête sa production en 1996, au grand malheur de quelques 250 000 consommateurs de la console d’Atari. Mais l’année 1997, c’est surtout la domination de trois consoles. La Sega Saturn tout d’abord, sortie en 1995, puis la Playstation de Sony quelques mois plus tard, introduisant un nouveau constructeur dans le monde des consoles. Mais où est Nintendo alors? Sa console ne débarquera qu’en mars 1997 en France, sous le nom de Nintendo 64, marquant la fin de la cinquième génération, ère des 64 bits. Du côté des consoles portables, rien de neuf et Nintendo reste toujours leader dans les consoles de poche. Voici donc les émulateurs retenus pour vous par GameTrip.net:

Project64 - Émulateur Nintendo64
A vous les joies de pouvoir jouer à la seule 64 bits de la 5e génération, sans avoir à insérer une cartouche énorme dans votre lecteur de CD. Cet émulateur, développé depuis très longtemps est fiable et peut faire tourner tous les jeux de la console. Vous pouvez évidemment rajouter un pad PS branché en adaptateur USB ou un pad X360 directement. Attention cependant, les pads originaux branchés sur le combo SuperJoy risquent d’être bloqués sur les axes et donc d’empêcher la gestion des joysticks. En tout cas, c’est injouable au clavier donc prévoyez votre coup. Il existe quelques plugins à configurer (Jabo’s video et audio) et le software dispose d’un explorateur de roms pratique. A vos manettes!
[+] Voir le site

ePSXe - Émulateur PlayStation
Un émulateur magique pour la console de Sony! Simple d’utilisation, même si le soft reset n’est pas vraiment permis, et que la configuration ne s’effectue qu’au démarrage du logiciel, ePSXe émule à merveille tous vos jeux, que ce soit en iso ou directement lancés depuis votre lecteur de CD-ROM. De plus, le soft se permet d’augmenter la qualité du jeu en fonction de votre carte graphique. La configuration est assez longue pour profiter pleinement de l’émulateur, mais ça vaut le coup, surtout avec un pad PS ou X360 attaché à votre machine.
[+] Voir le site

SSF - Émulateur Saturn
Peu de monde sur le marché de l’émulation de la console de Sega. Si les logiciels français sont super buggués et en bêta depuis des années, il faut se tourner vers les émulateurs japonais pour trouver du lourd. C’est donc SSF, certes entièrement en japonais, mais qui vous assure de faire tourner vos jeux Saturn. Tout comme ePSXe, l’émulateur se base sur les capacités de vos CPU pour tourner correctement. Ardu, réservé à l’élite, il a le mérite d’être le seul bon émulateur de sa catégorie. Les français préféreront Satourne.
[+] Voir le site

Project Tempest - Émulateur Jaguar
Encore un Project. Même si ce n’en est plus un. Dans la théorie, le logiciel émule tous les jeux CD et cartouches de la console. Dans la pratique, encore quelques roms résistent au programme. L’installation est simple, il ne vous suffit que du bios, et la configuration est assez complète. Le meilleur émulateur de sa catégorie, même si les concurrents ne sont pas nombreux.
[+] Voir le site

Conclusion

Merci à tous de nous avoir fait confiance encore une fois durant toute une année. Espérons que 2007 restera dans les annales des sites d’oldies de 2017, et la rédaction de GameTrip.net vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d’année, plein de jeux vidéo et surtout une bonne année 2008. On se retrouve l’année prochaine, soyez-en sûrs! Mal écrit par Jivé, 22 Déc. 2007

En savoir plus

Vos réactions