GameTrip : jeux vidéo oldies, tests, dossiers, vidéos

Back to 1992

  0 avis
GameTrip continue sa rétrospective d’années de jeux vidéo et poursuit sa séquence nostalgie avec l’année 1992, une excellente année bien remplie pour les joueurs que nous étions, et que nous sommes toujours, j’entends bien.

La SNES est enfin là, et pour toujours!
Débutons par une note triste. En avril 1992 meurent Isaac Asimov et Benny Hill, deux personnages qui auront marqué leur époque, à leurs manières. Mais surtout, en avril, c’est le mois de la sortie de la Super Nintendo en Europe! La meilleure console du monde débarque enfin chez nous et j’arrêterais de rager sur mon camarade de classe qui l’avait en import grâce à son père qui était allé au Japon, etc. Super Mario World est vendu en bundle avec la console et quatre autres titres sont disponibles au lancement: F-Zero, Gradius III, Pilotwings et SimCity. Un beau lancement donc, une jolie entrée en matière et la guerre contre SEGA et la Mega Drive pourra bientôt se lancer.

Jeu tue île

Plus mauvais jeu de mot au monde?
Quelques gros jeux intéressants sont sortis d’usine en cette année 1992. Orientons-nous d’abord vers le Japon, qui a pu découvrir Shining Force, Kirby’s Dream Land, Axelay, Dragon Quest V ou encore Super Mario Kart. Du lourd, en fait. Chez nous, pas mal de jeux sont arrivés et comme la liste est longue, je ne garde que les meilleurs: Die Hard, Paperboy, Wolfenstein 3D, Sonic 2, Mortal Kombat, Batman Returns, Olympic Gold, Castlevania II et III, Soul Blazer, Splatterhouse 2, Contra III et d’autres moins intéressants comme Basketbrawl (sans jeu de mot), Secret Agent ou Eric Cantona Football Challenge. On a finalement été pas mal gâtés pour cette année et comme la plupart des jeux cités ci-dessus ont été testés par la rédaction, vous savez quoi faire.

Ma petite entreprise, ne connaît pas la crise

Soul Blazer, un sacré putain de jeu!
Ou presque. La société française (cocorico!) de développement et d’édition Loriciels ferme ses portes après plusieurs mois de difficultés financières importantes. Mais comme on n’aime pas rester triste, on accueille avec plaisir de nouvelles sociétés comme D3 Publisher mais surtout Virgin Interactive (Cool Spot, Aladdin), très connu des amateurs de Dave Perry. Beaucoup d’amateurs et de nostalgeeks déclarent que l’année 1992 est l’une des plus importantes dans l’histoire du jeu vidéo et vous savez désormais pourquoi. Allez, je retourne sur Fatal Fury - Mal écrit le 31/08/2009 à 2h00 par Robin Masters.