GameTrip : jeux vidéo oldies, tests, dossiers, vidéos...

Dossier / les années phares

Back to 1990

Back to 1990

Mes bien chères sœurs, inaugurons aujourd’hui le lancement d’un nouveau dossier rétrospectif des oldies. Mais avant tout, rendons à César ce qui appartient à Robinsoldier, en effet, l’idée vient de lui. Donc si vous trouvez ce genre de dossier pourri, emmerdez-le lui. M’en fout, c’est moi l’patron.

Mal écrit par Jivé, 23 Janv. 2007
Voilà, donc, après les «Flashback on» qui s’intéressent à une console rétro et les «Get A Trip with» qui se concentrent sur les éditeurs qui ont marqué les oldies, inaugurons la série des «Back to» qui vont retrospectiver (j’ai le droit de créer des mots) toute une année d’oldies, parlant des événements phares (à on), des sorties qui ont marqué les gens, ou pas.

Une année de consoles, et pas des pourries en plus

L’année 1990, mis à part le fait que ce soit la première année des années 90, ce qui est logique quand on y pense, est l’année de la sortie de la Super Famicom au Japon. Comme ça, de loin, y’a des gens qui ne comprennent pas de quoi on parle. Et si je vous dis Super Nintendo? Ah bah oui, là, du coup, tout le monde est d’accord. Le 21 novembre, les Nippons découvrent dans leurs magasins énormes, la petite sœur de la Famicom. À eux les joies de la suite de Mario et d’autres joyeusetés made in Nintendo. Pendant ce temps, en Europe, on prépare la contre attaque. Sega sort la Megadrive en Europe le 30 novembre, soit une semaine plus tard, c’est dingue les coïncidences. Ce qui est encore plus marrant, c’est que c’est également l’année que SNK a choisi pour sortir sa Neo Geo, NEC son TurboExpress ou encore Sega (encore eux) sa portable Game Gear (6 octobre au Japon, mais n’arrivera qu’une année plus tard chez nous). En vrac, cette année-là (dans la même période en plus, ce qui n’est pas pratique pour les finances), la GX-4000 débarque également en Europe (une console 8 bits d’Amstrad sur la base d’une CPC Plus, au design très moche mais avec des jeux délirants comme Robocop 2). Gros flop puisque la production s’arrêtera l’année d’après. Sinon, en 1990, c’est la date que choisi également Amstrad pour terminer la production de la ZX-Spectrum, 8 ans après son lancement.

Sorties importantes: 17 millions de plombiers

En 1990, on ne peut passer à côté du meilleur opus de la série des Super Mario. Le 12 février sort sur NES aux USA le jeu Super Mario Bros 3, et s’écoule à plus de 17 millions. Dans ce Super Mario 1 remixé et adapté en «toujours plus haut, toujours plus fort», Mario peut se transformer en Super Mario, en Mario Invincible, en Mario Féroce (avec la fleur de feu) mais aussi en Raton Laveur grâce à la feuille de cannabis (sous cette forme, il fume trop, se fait un bad trip et croit planer avec une queue de lémurien). Pour continuer à prouver la suprématie de Nintendo en terme de console et de jeux vidéo, le 21 novembre, en même temps que la SNES au Japon, arrive Super Mario World. Là encore, gros carton, Japonais qui se tranchent la gorge au katana lors des pénuries, licenciements abusifs, fraudes fiscales et tout ce qui s’en suit. Mais 1990 c’est également la sortie sur PC de The Secret of Monkey Island, la base du mythe des jeux point & click des 90’s. Premier opus de Monkey Island, LucasArts nous fait entrer dans l’univers de Guybrush Threepwood, un périte émérate. Non, un pirate émérite. Enfin, seulement dans sa tête. Enfin, Solid Snake fait un détour sur MSX2 (deuxième version d’un micro ordinateur japonais chelou) avec Metal Gear 2: Solid Snake, un jeu qu’on retrouvera dans le DVD du jeu MGS 3: Subsistence en 2006.

En vrac: 1990 c’est aussi…

Alex Kidd in Shinobi World, un jeu Master System avec le héros phare Alex Kidd. Un mélange avec l’univers de Shinobi qui en fait une sorte de parodie marrante. C’est également des adaptations de films avec Batman sur Amiga, Amstrad, CPC, ST, Commodore 64, PC DOS, GX-4000 et ZX Spectrum ; avec Dick Tracy, Robocop 2 ou Dirty Harry. Cette année là, on découvre également le début de F-Zéro sur Super Nintendo et de Wing Commander. C’est également l’année de suites: Final Fantasy III sur NES, Tennis Cup II, Megaman II et Megaman III sur NES ou encore Dragon Quest IV. Enfin, pour revenir à LucasArts: on retrouve Loom, un jeu d’aventure basé lui aussi sur le moteur SCUMM, sur Amiga, DOS et Mac ; et Les Voyageurs du Temps: un autre jeu d’aventure développé avec Delphine Software (Little Big Adventure). Ce premier opus ne verra jamais la suite prévue, dommage. Torché par Jivé, 23 Janv. 2007