GameTrip : jeux vidéo oldies, tests, dossiers, vidéos...

Dossier / l'univers des oldies

ScummVM: émuler le meilleur des oldies

ScummVM: émuler le meilleur des oldies

Vous aimez les jeux oldies mais le PC surpuissant que tatie vous a acheté à Noël est trop rapide, et impossible de lancer des trucs intéressants comme Day of the Tentacle? Non, vous n'êtes pas obligés de rester bloqué sur Oblivion ou Nancy Drew. ScummVM est là pour vous.

Gribouillé par Jivé, 11 Juil. 2008
Dans les vrais jeux oldies qu’il faut connaître, on pense tout de suite aux sagas LucasArts et Sierra. GameTrip vous en a parlé en long, en large et en travers, car ce sont les jeux d’aventure qui ont marqué une génération. Basés sur le moteur de Scumm, Script Creation Utility for Maniac Mansion, les jeux de la firme à George Lucas sont pour la plupart impossibles à lancer sur vos machines de la NASA d’aujourd’hui.

SCUMM, c'est le bien

Le moteur Scumm, quant à lui, a été intégré et conçu pour Maniac Mansion, prélude à Day of The Tentacle. Par la suite, il servira à Zak McKracken, les deux premiers jeux Indiana Jones, Loom, les Monkey Island ou encore Sam & Max. Bref, toute une flopée de jeux incroyables et testés dans les colonnes du site. Donc, Scumm, c’est le centre névralgique qui fait tourner tous les meilleurs point & click de ces dernières années. Et pourtant, l’architecture bizarre du machin nous empêche d’y jouer aujourd’hui, sur notre Windows XP. Alors que faire? ScummVM est la solution, la seule, l’unique (à part avoir un émulateur DOS sur une machine pas trop puissante, mais vous êtes des gros noobs en informatique, je le sais).

Sans maîtrise, la puissance n’est rien

Logiciel libre parce qu’il le vaut bien, ScummVM peut être installé sur Windows, Linux, Mac, Pocket PC, Palm, PSP, PS2, Solaris, GP32, Dreamcast, cafetières et j’en passe. Bref, à la portée de tout le monde et pouvant lancer tous les jeux de la gamme Scumm, donc les premiers jeux de l’ère des jeux qui tuent. De plus, certains éditeurs se sentant proches de cette grande époque vidéoludique ont décidé d’aider le logiciel en proposant un support de code. C’est le cas de Broken Sword 1 et 2, Beneath a Steel Sky de Revolution Software, ou encore The Legend of Kyrandia de Westwood, Flight of the Amazon Queen de Renegade ou Simon the Sorcerer 1 et 2 de Adventure Soft. Au delà de ce simple support, Revolution (par exemple), un des maîtres du point & click de la fin des années 1990 grâce à la saga Chevaliers de Baphomet, propose même des téléchargements de code source de Beneath a Steel Sky. Pour les autres jeux, il faut simplement disposer de l’original en CD ou disquette, et de lancer le tout via l’émulateur ScummVM, qui vous fera le plaisir de vous permettre de jouer à quelques perles de l’histoire des jeux. Alors, on dit merci qui?

Annexes et autres bêtises

Plus d’une vingtaine de jeux sont supportés par l’émulateur, principalement des sagas LucasArts, mais également de Coktel Vision, comme Bargon Attack ou Gobliiins, ou encore Revolution, Renegade ou Adventure Soft. Sur le site de ScummVM (www.scummvm.org), vous trouverez le logiciel dans sa dernière version, ainsi que des utilitaires et jeux à télécharger. Une liste de tous les produits supportés et de la documentation à gogo sont également disponibles. Commis par Jivé, 11 Juil. 2008